Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Le Visage du Mal (Le Chant de l'Oiseau de Nuit - Tome 2)

 
  McCammon, Robert
Edition : Bragelonne 2008, 401 pages ISBN : 978-2-35294-219-1 22
 

Malgré la conviction de Matthew, le jeune clerc de notaire, que Rachel Howarth est innocente des crimes dont on l'accuse, toutes les preuves de même que toutes les convictions portent à croire que la belle veuve est bien la sorcière qui a juré la ruine du village.

Pourtant, le jeune homme n'est pas convaincu, mais ses questions lui ont attiré l'inimitié de nombreux membres du village, allant du tout-puissant Bidwell au pauvre mais pas modeste prédicateur qui est arrivé pour l'occasion.

Mais alors que l'intuition de Matthew semble le guider vers une nouvelle piste, le couperet tombe : le juge Isaac Woodward est assez remis pour rendre son jugement, et Matthew doit lire à Rachel sa condamnation : elle sera brûlée dans quelques jours.

Alors qu'elle même semble se résigner à son sort, le jeune clerc ne désarme pas et le désespoir lui donne des ailes. Il commence à entrevoir la clef du mystère et, suivant différentes pistes, s'oriente peu à peu vers une étrange forme de magie qui permet à un mystérieux inconnu de manipuler les pensées des gens. Mais sans nom et sans preuves, comment éviter le bûcher à Rachel ?

Il envisage alors une ultime solution : la fuite. Faire évader cet oiseau de nuit qui l'obsède et traverser les trois cents kilomètres qui séparent la bourgade maudite du territoire espagnol. Là, Rachel sera en sécurité et lui pourra revenir pour innocenter leurs deux noms. Mais cela lui impose d'abandonner le juge qui est pour lui comme un second père, d'abandonner tout ce qu'il a toujours défendu, de salir sa réputation, et de faire courir des risques inimaginables à Rachel, déjà affaiblie.

Ce second tome clôture l'histoire de la sorcière de Fount Royal. Une histoire où, finalement, le fantastique ne fait qu'affleurer. Mais on ressent néanmoins une sorte de magie, même si la solution de l'énigme est, finalement, plus digne d'un cabinet des curiosités que d'un sabbat de sorcière. La magie, elle vient de l'atmosphère sombre et mystérieuse que l'auteur a très bien su rendre. Elle vient des nombreuses pistes étudiées, de la qualité avec laquelle le quotidien, les difficultés et les croyances des colons sont rendus. La magie est dans ces personnages très bien campés, forts sans caricature et pittoresques. Cette histoire mérite d'être lue les deux tomes à la suite, pour en savoir toute la complexité et la prose de qualité.

Un très bon livre, qui clôt en beauté une très belle histoire.

Ecrite par Zaahne, le 29 Décembre 2008 à 18:12 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb