Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Appel à manifester le 13 avril contre les répressions syndicales en cours et les violences policières (solidaires08)
EHPAD : À quand des mesures concrètes ? (solidaires08)
Solidarité avec Geneviève Legay et l’association ATTAC pour la liberté de manifester (solidaires08)
Retraite, on nous prend pour des ânes (solidaires08)
Plus de 10 milliards d’euros d’aides sociales non attribuées en 2018 ! Vous avez dit « Pognon de dingues » ? (solidaires08)



 

Le vaccin de la résurrection (Monsieur Mardi-Gras Descendres - Tome 4)

 
  Liberge
Edition : Dupuis, Collection : Empreinte(s) 2005, 72 pages ISBN : 2-8001-3716-9 12,95
 

Alors qu'il traverse les Cercles du Purgatoire dans l'espoir de revoir un jour son âme, Mardi-Gras Descendres va faire une rencontre particulière qui va faire changer d'orientation son voyage initiatique. Le facteur va bientôt le rejoindre et il va finalement se voir catapulter grand orateur devant les millions de squelettes perdus.

Ces derniers ne sont pas au meilleur de leur forme depuis la fin du tome 3. Ils commencent à se poser des questions sur ce qu'ils font là et pourquoi ils revêtent cette forme singulière. Et Descendres va leur offrir un discours qui n'aura pas vraiment le résultat escompté.

Encore une fois, cette série nous surprend en nous livrant un tome différent des autres. Autant le dire tout de suite, il y a beaucoup de lecture. Mais cela se comprend lorsqu'on voit la somme d'informations à divulguer avant la fin de la série. En effet, tellement de portes avaient été ouvertes par Liberge qu'il n'est pas simple de les fermer une à une sans violence. Et puis, il faut aussi préserver l'ambiance établie dans les premiers tomes ; chose pas évidente.

Le seul regret que j'aurais est qu'il n'y a pas de grande planche muette de dessin délirant, comme nous avaient habitué les autres tomes. Toutefois, les planches cachées derrière les dialogues sont tout de même sublimes. Liberge a un talent unique et un art de raconter des histoires passionnantes autant que délirantes et absurdes et pourtant qui nous plonge dans des abîmes de réflexion.

Autant le dire tout de suite, cette série restera dans les annales et les mémoires. Elle est tout simplement phénoménale !

Ecrite par WongLi, le 27 Septembre 2005 à 14:09 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb