Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

Le spectre aux yeux d'argent (Crusades - Tome 1)

 
  Izu, Nikolavitch & Zhang
Edition : Les Humanoïdes Associés 2010, 144 pages ISBN : 978-2-7316-2258-4 14,95
 

Nous sommes en l'an 1219 : la cinquième croisade est en route pour la conquête de Jerusalem, sur ordre de l'Eglise et du Pape. Les croisés passent par une ville portuaire égyptienne, Damiette. Un détachement d'hommes se retrouve ainsi dans les catacombes, afin d'ouvrir les portes de la ville pour le reste de l'armée. Mais dans les profondeurs, ils débouchent sur une pièce immonde, emplie de déchets humains : les hommes ne tardent pas à se rendre compte qu'ils sont pris au piège dans un véritable garde-manger, enfermés avec des démons qui n'en font qu’une bouchée. Seul un adolescent effrayé parvient à échapper à la boucherie, et à alerter le cardinal…

Vingt cinq ans après ces évènements, Guillaume de Sonnac est toujours chargé de comprendre ce qui se passe à Damiette. Pour cela, il retourne dans la ville et parvient à échanger avec Ali le voyageur. Le sarrasin est un allié : depuis tout ce temps, chrétiens et sarrasins doivent s'allier pour comprendre… De retour à Lyon, le Pape Innocent IV accepte de missionner Guillaume de Sonnac : ce dernier a le feu vert pour monter une croisade secrète, en vue de comprendre ce qui se passe à Damiette, et de s'emparer des forces alchimiques en oeuvre, afin d'organiser enfin une croisade bien officielle, rendue invincible par ces enchantements… Guillaume de Sonnac sera ainsi accompagné d'une milice faite d'hommes de main des plus efficaces dont Clotilde, une redoutable guerrière. En outre, Jéhu, un homme de main du Pape lui-même, sera là pour s'assurer des intérêts de ce dernier.

Mais la personne qu'il faut emmener par-dessus tout n'est autre que Gauthier, le frère de Guillaume de Sonnac. L'homme est pourtant un hérétique condamné au bûcher pour avoir fricoté avec la femme d'un seigneur, mais il a d'immenses connaissances en alchimie. Par ailleurs, les relations entre les deux frères sont loin d'être au beau fixe : la femme de Gauthier a été brûlée sur le bûcher il y a quelques temps, et Guillaume n'a rien pu faire à l’époque pour la tirer de là : la tension est bien évidemment encore vive…

Toujours est-il que le groupe en question parvient à Damiette, mais les alliés locaux ont tous été tués par les Ismaïliens : il va falloir ruser pour retrouver l'entrée des catacombes, qui pourra se faire en déjouant une énigme donnée par un allié inespéré : un mongol serviteur du Khan, envoyé là pour percer les mêmes secrets que les chrétiens.

Ce premier tome de Crusades est vaste, c'est le moins qu'on puisse dire. Cela est cependant bien normal, au vu du nombre de planches qui le composent : avec 139 planches, on est bien loin des 48 pages traditionnelles qui composent une BD franco-belge. Cela laisse ainsi le temps au scénario de se dévoiler petit à petit, à un rythme toujours d'enfer d'ailleurs, mais parfaitement maîtrisé par Izu et Nikolavitch. La croisade secrète est composée de personnages parfaitement identifiés et présentés, avec des relations travaillées entre eux. Les retours en arrière sont monnaie courante ici, mais tout est fait pour que la lisibilité et la compréhension puissent se faire sans problème : des textes off nous rappellent toujours rapidement les lieux et époques de toute nouvelle scène.

Côté graphique, on tient le point fort du livre : le dessin de Zhang Xiaoyu est fin, détaillé, et de toute beauté : les expressions sont parfaitement rendues, les couleurs volontairement sombres sont parfaitement adaptées à l'horreur de certaines situations, et à la violence des combats où les têtes ou membres tranchés sont monnaie courante… Les monstres issus d’expériences occultes sont eux aussi particulièrement réussis, avec des regards fous qui parviennent à traverser littéralement le papier…

Bref, ce premier tome de Crusades est vraiment excellent et n'est à ce titre pas sans rappeler la série Croisades de Dufaux. Il bénéficie en plus d'un rapport qualité prix particulièrement appréciable en ces temps de crise : il n'y a maintenant plus vraiment de raison de s'abstenir de courir chez votre libraire…

Ecrite par Clark, le 09 Mars 2010 à 09:03 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb