Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Le signe de la lune

 
  Munuera & Bonet
Edition : Dargaud, Collection : Long Courrier 2009, 134 pages ISBN : 978-2-205-06265-6 15,50
 

Nous sommes à Aldéa, un village situé dans la campagne, en bordure d'une forêt. Artémis y est une jolie petite fille, qui déchaîne les ardeurs des mâles environnants, dont l'impétueux Rufo, un garçon violent qui est entouré d'amis qui ont peur de lui... Mais Artémis n'a que deux passions dans sa vie : son petit frère qu'elle chérit par-dessus tout, et la Lune, à qui elle parle depuis toute petite... Ce soir, c'est justement la pleine lune, alors Artémis et son petit frère sont à la recherche dun endroit dégagé où la vue sera imprenable.

Mais Artémis tombe vite sur Rufo et sa bande... Heureusement, Brindille, un étrange garçon un peu sauvage du même âge qu'Artémis, est là pour faire diversion. Rufo le roue de coups, de rage d'avoir perdu Artémis, et Pif, un étrange bonhomme du village à l'odorat surdéveloppé, n'a rien perdu de létrange scène où les animaux des bois sont venus défendre Brindille.

Pif est un peu un homme à tout faire, un larbin : tout le monde le connaît, et pas grand monde ne le respecte. Ce soir, Pif organise un jeu où une amulette en forme de lune est à gagner : il faudra pour cela amener un plein seau de limaces dégoulinantes. Tous les enfants sont bien sûr de la partie, que ce soit Artémis et son frère, Brindille qui veut emporter l'amulette pour Artémis, ou Rufo et sa bande. Tous ignorent que le jeu va très mal se terminer, en laissant des séquelles qui se répandront jusque dans la vie d'adultes de ces enfants.

Car Le signe de la lune, la nouvelle série dessinée par Munuera (dessinateur espagnol de Nävis, Les chroniques de Sillage, Sur les traces de Luuna, cela vous dit quelques chose ?), est un one-shot géant (134 pages) découpé en deux parties. La première partie est celle que je vous ai décrite, avec cette histoire de jeux d'enfants tournant au drame. Les mêmes personnages seront ainsi visibles quelques années plus tard, au même endroit, histoire de sceller les blessures du passé...

Les planches de ce livre sont d'une beauté exquise, avec un noir et blanc quasi-exclusif, qui est du plus bel effet, mêlé aux extraordinaires contrastes et jeux de lumière qu'on peut admirer. Certains dessins prennent toute la planche, voire la double page, et sont de purs moments de bonheur visuels. Côté scénario, Bonet met en scène des personnages charismatiques, et fait retomber n'importe quel adulte normalement constitué dans l'enfance, en parvenant à toucher la corde sensible qui se cache plus ou moins profondément en chacun d'entre nous...

Une oeuvre superbe, pleine de poésie, de tendresse, de tristesse aussi, dans le bon sens du terme : une oeuvre majestueuse à côté de laquelle il est tout simplement interdit de passer !

Ecrite par Clark, le 27 Octobre 2009 à 12:10 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb