Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Le rituel de Morinaga (Samuraï - Tome 4)

 
  Di Giorgio & Genêt
Edition : Soleil 2008, 48 pages ISBN : 978-2-84946-934-7 12,90
 

L'empereur offre à son fils pour anniversaire un petit singe de compagnie du nom de Saru. À peine l'a-t-il approché qu'il se sauve, légèrement apeuré. Quand il l'a rattrapé, au niveau de la fenêtre, le fils de l'empereur reste stupéfié par ce qu'il voit : une armée en grand nombre, celle d'Akuma, qui assiège la ville et brûle les bois alentours. Légèrement naïf, l'empereur envoie le général Kozumi pour vérifier si Akuma arrive pour renouveler son serment d'allégeance. Seule la tête de Kozumi reviendra.

Pendant ce temps, Takeo est retenu prisonnier. Pendant par les bras, il est recouvert de kanjis qu'on vient de lui peindre. Il essaye de faire libérer son disciple, arguant qu'il n'a rien à voir là-dedans, mais les personnes qui le retiennent ne semblent pas être très sensibles à ce genre d'arguments. Ils aimeraient plutôt qu'il rejoigne leurs rangs, ce que Takeo ne peut accepter si rejoindre ses rangs consiste à renier son empereur. Pourtant, sas ravisseurs semblent détenteurs d'informations concernant le père de Takeo. Sera-t-il suffisamment tenté pour renier ses valeurs ?

Ce quatrième tome sonne la fin du premier cycle de Samuraï, LA série nipponne de Soleil. Lentement mais sûrement, Jean-François Di Giorgio et Frédéric Genêt ont su imposer leur personnage mystérieux comme une valeur sûre de la bande dessinée. Les aventures prennent de l'ampleur et on se laisse happer par cette quête, toujours retardée par quelque chose que Takeo ne peut laisser passer. Nous aurons le droit ici à une excellente surprise dans une triple page de bataille où les moindres détails sont envisagés. D'ailleurs, Frédéric Genêt s'explique dessus dans un cahier graphique où il se pose la question du pourquoi il s'est engagé dans cette triple page, surtout qu'on ne lui avait rien demandé.

Toujours aussi fascinante, cette série ravira les amateurs de bandes dessinées mais aussi les amateurs du Japon, même si des touches fantastiques se retrouvent ça et là. La suite est déjà très attendue.

Ecrite par WongLi, le 28 Février 2010 à 09:02 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb