Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Le prophète blanc (L'assassin royal - Tome 7)

 
  Hobb, Robin
Edition : France Loisirs 2003, 442 pages ISBN : 2-7441-6776-2 8,95
 

Quinze années ont passées depuis la fin de la guerre contre les Pirates Rouges. Quinze années pendant lesquelles FitzChevalerie, qui se nomme maintenant Tom Blaireau, a essayé d'oublier, ou au moins de prendre la main sur sa vie. Lui qui avait toujours mal vécu le manque de liberté qu'il semblait avoir, a plongé tête baissée vers cette vie plus paisible. Et l'arrivée il y a sept ans de Heur lui a donné une excellente raison de se battre et de se lever tous les jours.

En effet, Astérie, la ménestrel, est arrivée un jour avec un enfant sous les bras, grand déjà, et l'a confié à Tom Blaireau. Celui-ci a fait de son mieux pour l'élever et lui apprendre à vivre. Oui mais voilà, il se rend compte qu'il lui a appris à vivre comme lui, reclus et loin de tout et de tous. Mais pas à vivre et à survivre dans le monde hostile des hommes. Il va alors devoir prendre ses responsabilités et trouver de quoi lui payer un apprentissage correct.

Et la venue de Umbre, son ancien maître assassin, d'Astérie, qui est devenue son amante, et du fou, vont changer encore une fois sa vie.

Quel bonheur de retrouver ainsi des personnages depuis si longtemps délaissés. Même si jai eu un peu de mal à me remettre dans l'ambiance (à cause du temps passé ou du fait que j'ai lu beaucoup de choses entre les deux tomes ?), une fois fait, c'est un plaisir immense de se replonger dans l'esprit si torturé de Fitz.

Autant le dire tout de suite, c'est, je crois, le tome où il se passe le moins de choses. Seulement, il ne faut pas oublier que c'est le début d'un nouveau cycle et qu'il est normal de se remettre en jambe. Et puis, c'est quelque chose qui n'est toujours pas dérangeant, le talent de conteuse de Robin Hobb faisant passer ses pages comme une lettre à la poste.

Bref, si vous ne connaissez pas cette saga, il faut tout de suite remédier à cela. Sinon, vous apprécierez avec un réel bonheur la suite de ce conte exceptionnel.

Ecrite par WongLi, le 10 Juillet 2004 à 16:07 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb