Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Le Poisson Bleu Nuit

 
  Cabasson, Armand
Edition : Nuit d'Avril 2007, 200 pages ISBN : 978-2-35072-034-0 16,90
 

Comme les douze coups de minuit, Armand Cabasson égrène ici les textes sombres et poétiques pour un recueil un peu dans le même esprit que son précédent ouvrage Loin à l'Intérieur, éditions de l'Oxymore, qui a obtenu le prix Littré 2006.

Un petit garçon prisonnier d'une maison qui se réjouit de l'arrivée d'une famille pour l'adopter, et d'une petite fille qui devrait devenir sa soeur : c'est Please, ou un cri d'angoisse de l'autre côté du miroir.

Bethums. Quel est ce monstre qui hante les marais du bayou, tandis que les militaires de l'armée de Sherman errent, en pleine campagne de Vicksburg, tentant de trouver de quoi manger ? Un être insaisissable, invisible et inconnu les poursuit : Prédator ou Jack O'The Wisps ?

Avec le Poisson Bleu Nuit, on fait la connaissance d'un tatoueur qui, après avoir répondu aux attentes d'une cliente qui souhaitait un dessin particulier pour exprimer une étape dans sa vie, est témoin de la transformation de cette femme. Une femme, ou une sirène ?

Quant à la Fleur de Souffrance, elle éclot lorsque la fleur de bonheur a été piétinée sans pitié. Au Moyen Âge, il y avait, apparemment, un moyen d'en guérir, mais cela avait un prix très lourd, pour le bourreau comme pour la victime.

Avec Art, place aux peintres victoriens. William et James aimaient tous les deux May, mais celle-ci est morte. Tandis que James tente de continuer sa vie, William atteint des sommets dans son art, jusqu'à ce que James découvre ce qui a fait le talent de son ami et rival, ainsi que le lien avec leur bien-aimée disparue.

Et la Fée des Blés, qui hante les champs au moment de la moisson, que ne ferait-elle pas pour être libérée ? Encore faudrait-il que les humains croient encore en elle il ny a plus quune petite fille solitaire pour le faire mais celle-ci espère bien marchander la délivrance de la créature.

C'est contre Le grand Léviathan que le Shassagil, roi de Pesphie, luttera en tentant de faire renaître la cité de Meggelone. Fasciné par le désert mais attiré par les fastes de la ville décadente, Shassagil passe outre les légendes des monstres et va faire renaître, avec les eaux de Meggelone, une étrange créature.

La Pierre du Fou évoque jusqu'où un homme est prêt à aller pour rendre la santé à son amante, mais le prix que celle-ci payera pour rembourser la dette.

La Dame de Chickamauga et le Fils de Cernunnos parlent de hantise. Hantés par la mort ou le destin, persécutés par leurs souvenirs ou la désertion d'un père, les hommes, qu'ils soient adultes ou non, ont des âmes lourdes de secrets
Le petit Singe de Kyoto nous fait voyager au Japon, où un esprit tente d'influer sur  le destin des hommes, tandis que Fille d'Elfe renoue avec le thème du Fils de Cernunnos pour nous parler des racines familiales et de la douleur de l'ignorance

Douze nouvelles très évocatrices, qui effleurent le vague à l'âme et absorbent le lecteur dans une mélancolie introspective. Plus que des mythes du fantastique, c'est des profondeurs de l'âme humaine qu'Armand Cabasson puise son inspiration et tire des contes doux-amers.

Un recueil excellent où pas une nouvelle ne passe inaperçue. Une grande réussite !

Ecrite par Zaahne, le 20 Juin 2007 à 15:06 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb