Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Le palais adamantin (Les rois-dragons - Tome 1)

 
  Deas, Stephen
Edition : Pygmalion, Collection : Fantasy 2009, 357 pages ISBN : 978-2-7564-0232-1 19,90
 

Autrefois les dragons dominaient les hommes et les avaient asservis de leurs crocs. La race humaine avait bien failli disparaître. Jusqu'au jour où les mages de sang découvrir des formules et des drogues qui leur permirent de soumettre leurs prédateurs... Aujourd'hui, les mages de sang sont devenu un clergé très puissant, dirigé par un Orateur, élu tous les dix ans au sein des rois du pays. Tous ont préféré oublier le passé qui les a menés à leur vie actuelle. Même les dragons ont oublié qui ils étaient autrefois et sont devenus des montures relativement dociles, des présents de mariage et des forces ailées pour les armées royales.

Aujourd'hui, la reine Aliphera est morte, tombée de son dragon, et sa fille Zafir lui a succédé. Tous soupçonnent qu'elle a été en fait assassinée par la Vipère, le prince Jehal, qui règne à la place de son père, le roi Tyan, vaincu depuis longtemps par une maladie que les autres rois pensent causée par Jehal. Mais la reine Shezira ne s'arrête pas à ses soupçons pour sa politique : elle a décidé de marier sa fille Lystra à Jehal, espérant conclure une alliance qui lui permettra, dans quelques mois, de devenir la nouvelle Oratrice à la place de l'Orateur Hyram, lui aussi malade comme Tyan.

Mais celui-ci ne souhaite pas laisser le pouvoir, pas totalement, et il conserve encore le souvenir d'Aliphera, dont il était autrefois amoureux. En sa mémoire, il pourrait bien chercher à tuer Jehal. De même que Zafir, qui cherche à savoir comment sa mère est morte et voudrait elle aussi l'anneau de l'Orateur. Quant à Jehal, la Vipère porte bien son nom : il manigance, manipule et espionne... mais lui seul sait dans quel but ! Et lorsque le présent de mariage de Shezira à Jehal, une dragonne blanche parfaite, disparaît, tout peut arriver : perdue dans la nature, privée de ses drogues, la dragonne Neige pourrait retrouver la mémoire et se souvenir de ce que sa race était autrefois. Privé de présent de noces, Jehal pourrait les annuler et bouleverser l'équilibre des alliances...

Ce roman de fantasy épique utilise, comme bien souvent dans le genre, politique et dragons pour servir une intrigue dans un univers pseudo-médiéval. Mais l'utilisation des drogues, omniprésentes dans le roman, que ce soit sur les hommes ou les animaux, est novatrice et n'est pas sans rappeler le mythique Dune. Les personnages sont retors, tous cachent quelque chose et les dragons, dans leur sauvagerie, sont finalement plus honnêtes. Un premier tome qui démarre fort et laisse présager d'une suite flamboyante.

Ecrite par Zaahne, le 14 Juillet 2009 à 10:07 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb