Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Le Masque de Chair (La Porte d'Ishtar - Tome 2)

 
  Paris & Dupuis
Edition : Les Humanoïdes Associés 2008, 48 pages ISBN : 978-2-7316-1810-5 12,90
 

Taliya n'a toujours pas réussi à identifier le meurtrier du noble Ninsibur, mais ses soupçons s'affinent sur des membres de son groupe les « Fils bien nés », parmi lesquels Nergalosor aurait eu plusieurs motifs de le faire, voire même l'épouse du défunt, la très belle Zabibe. Tous deux comptent bien succéder à Ninsibur, qui était le leader des marchands, et défendent leur innocence. Pour avoir une certitude, Taliya doit retrouver la main qui a frappé et pourra identifier le commanditaire, mais en faisant traquer l'homme qui se fait appeler Urbadu par son assistant Adad, celui-ci est poignardé et git maintenant entre la vie et la mort.

Privée d'Adad, qui est aussi son amant, Taliya culpabilise et se remet en question. Elle a du mal à poursuivre sa quête de justice et, durant la nuit de la fête des Sacées, Taliya est agressée par un groupe de malfaiteurs. Seule l'intervention de son ami d'enfance Sardur, déguisé en mendiant, lui permet de s'échapper. Mais celui-ci, qui est à présent à la tête d'un gang, lui apprend une mauvaise nouvelle : en s'approchant trop de la vérité, Taliya s'est mise en danger et quelqu'un a mis sa tête à prix. Maintenant, pour sa propre survie, la jeune fille doit trouver au plus vite l'assassin et son commanditaire, et va devoir creuser dans les strates d'une société complexe pour cela. Heureusement, les contacts de Sardur non seulement la protègent mais l'aident aussi à trouver de nouveaux indices Des gangs de malfrats au sommet de la ziggourat de Marduk, des annales des médecins jusqu'au passé de Ninsibur, elle doit démêler des méandres culturels et politiques pour découvrir une vérité qui, finalement, sera bien différente de celle à laquelle elle s'attendait.

Ce second volume, qui clôture la première aventure de Taliya, continue dans la foulée du premier, avec un dessin toujours « brut de décoffrage », mais affiné et plus expressif, et un scénario riche en rebondissements, et faisant la part belle aux recherches historiques et aux spécificités culturelles. Le personnage principal n'hésite pas à se mettre en danger et à se mêler aux différentes classes sociales, nous entraîne dans les sphères politiques comme dans la vie d'une famille d'artisans et replonge dans son passé avec nous, nous faisant effleurer une civilisation riche et complexe.

Un très bel album, qui se lit avec grand plaisir et ne laisse aucune place à l'approximation. Beaucoup de couleurs chaudes, pour des paysages mi-désertiques, mi-flamboyants, et des personnages hauts en couleur !

Ecrite par Zaahne, le 17 Juin 2008 à 09:06 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb