Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Le mal des profondeurs (Sanctuaire Reminded - Tome 3)

 
  Betbeder, Stéphane & Crosa, Riccardo
Edition : Les Humanoïdes Associés, Collection : Shogun Seinen 2007, 144 pages ISBN : 978-2-7316-2020-7 8,40
 

Le petit groupe d'exploration enfermé dans le sanctuaire est rapidement séparé. Et voici que commence le musée des horreurs. Stillwood est aux prises avec une araignée géante, mais parvient à la faire fuir grâce à sa lumière. Cependant, une nuées de petits arachnides le font tomber dans le vide, et il s'écrase sur un piton rocheux en contrebas. De son côté le commandant Hamish qui se prépare à partir en mission pour sauver ses membres d'équipage se retrouve bloqué par des mutins qui prennent le contrôle du navire avec l'aide d'un hacker. Ces marins sont persuadés de pouvoir quitter la prison sous-marine où ils se trouvent grâce à leurs torpilles nucléaires.

Dans le chapitre peurs primaires, Stéphane Betbeder et Riccardo Crosa s'y entendent bien ! Je ne voudrait pas paraître pusillanime, mais certaines apparitions de ce qu'il y a dans le sanctuaire m'ont réellement écoeuré. Cette adaptation de la BD éponyme est donc remarquablement bien conduite, avec en petit plus la descente aux enfers du Russe Privitch dans le passé, et une représentation physique du labyrinthe que la technologie est la seule à pouvoir "voir" dans sa réalité.

Que dire de plus sinon que c'est vraiment que du bon ? L'on pourrait citer un curieux lien entre June et son épouse enceinte qui se trouve encore aux Etats-Unis, mais ce côté est sous-exploité pour savoir vraiment ce que les auteurs ont en tête. Quoi qu'il en soit, nous n'en sommes qu'à la moitié de la série (qui comportera donc six tomes), et vu le plaisir (eh oui, parfois on aime se faire du mal) que l'on éprouve à lire Sanctuaire Reminded, Je regrette déjà qu'elle soit aussi courte !

En tout cas, cette série est à mettre entre toutes les mains de ceux qui pensent que les Européens ne savent pas faire de manga.

Ecrite par Garion, le 11 Janvier 2008 à 11:01 dans la rubrique BD Global manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb