Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

Le maître d'armes (De cape et de crocs - Tome 8)

 
  Ayroles & Masbou
Edition : Delcourt, Collection : Terres de Légendes 2007, 48 pages ISBN : 978-2-7560-0318-4 12,90
 

Tandis que le Prince Jean, aidé du capitaine Mendoza, est sur le point d'attaquer la capitale lunaire, Don Lope et Armand, accompagnés du lapin Eusèbe, parviennent à trouver enfin le Maître d'armes. Ce dernier est un combattant redoutable l'épée à la main, doublé d'un excellent poète, et est parfois philosophe à ses heures perdues. La première rencontre n'est d'ailleurs pas de tout repos, car l'homme met à mal Armand et Don Lope à lui seul, aussi bien sur le plan physique que sur le plan de la rhétorique, arts pourtant fort bien maîtrisés par nos deux héros...

Mais Don Lope parvient heureusement à reprendre le dessus, et à convaincre le Maître d'Armes de se rendre illico presto à la capitale lunaire, afin d'y aider le roi sur le point d'être mis à mal par son propre frère Jean Le voyage se fait d'ailleurs bien rapidement, à dos de chimères, et la résistance peut enfin commencer à s'organiser : les renforts arrivent, mais seuls trois fiers combattants valeureux les composent ! Pour le coeur de Séléné et de Dona Hermine, nos héros vont devoir se jeter dans la bataille pour la suprématie lunaire...

Autant vous le dire tout de suite : De cape et de crocs est l'une des trois meilleures séries de la galaxie Delcourt... Rien que ça... Les dessins de Jean-Luc Masbou y sont vifs, colorés, détaillés, chatoyants, en bref un régal pour les yeux. C'est un point certes important en BD, mais dîtes vous bien que ce que je viens de vous décrire là est le point faible de la série...

Alain Ayroles est un scénariste depuis longtemps plein de talents, qui s'est régalé à établir les dialogues phares de son bébé de série. Vous raconter les joutes verbales, où passé simple et ingénieux alexandrins sont légion, serait difficile : De cape et de crocs est une série qui se dévore. On y prend une claque de démonstration bédétesque : cest fun, drôle, excellent... Je le répète : on a droit ici aux dialogues les plus savoureux et aux personnages les plus charismatiques qu'il m'ait été donné de voir dans une BD...

Le combat entre Don Lope est le Maître d'armes est tout simplement à marquer d'une pierre blanche : on assiste ici à un combat à la fois verbal et physique de toute beauté, et on se dit que l'on vient d'assister à quelque chose de grandiose.

Preuve supplémentaire : le petit lapin Eusèbe. Quel auteur peut se targuer d'avoir réussi à me faire hurler de rire avec un simple lapin blanc ? Réponse : il n'y en a qu'un, et on le tient là ! Parcourir et reparcourir de nombreuses fois ces huit tomes est un véritable bonheur, et attention : ce n'est pas terminé, puisque cela s'achève sur un suspense insoutenable : vite, messieurs, la suite !

Ecrite par Clark, le 08 Septembre 2008 à 11:09 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb