Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Le Magicien

 
  Souvira, Jean-Marc
Edition : Pocket 2009, 480 pages ISBN : 978-2-266-18538-7 7,30
 

Lors de la première vague de meurtres commis par le tueur d'enfants que la police a surnommé le Magicien, c'est Jean-Yves Perrec qui était aux commandes, et, à présent retraité, il s'en veut toujours de n'avoir pas réussi à l'arrêter. Ludovic Mistral, qui vient de prendre la tête de la Crim', se serait bien passé du retour du Magicien, après une trêve de douze ans, contrairement à Cyril Dumont, son subordonné, ambitieux et prêt à tout pour être sous les feux de l'actualité.

Arnaud Lécuyer, à peine sorti de prison, repart en chasse, ses cartes et ses dés en poche.

Il n'y a bien sûr pas de surprise pour le lecteur quant à l'identité de l'assassin, et c'est l'un des points forts de ce roman de nous présenter, en parallèle permanent, les activités du responsable de l'enquête et de celui qu'il traque. Les personnages sont bien caractérisés, l'écriture sèche, efficace, et si le personnage principal est tiré de l'expérience personnelle de l'auteur, cela ne nuit en rien.

La perte progressive par l'assassin de sa capacité de distanciation, de recul par rapport à lui-même, montrée sous la forme de dialogues intérieurs (les "démons"), et la soumission à ses pulsions que cette perte entraîne, sont subtilement montrées, comme, bien sûr, la défaillance qui en résulte dans la capacité du meurtrier à se garder de ses poursuivants.

Ce roman excellent, véritable coup de maître, surtout pour un premier roman, reste en tête durablement après qu'on l'a terminé. Le lecteur séduit espère une suite des aventures du commissaire Mistral.

Ecrite par Mureliane, le 29 Septembre 2009 à 12:09 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb