Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Le Lac aux Vélies : un conte musical mis en images

 
  Nosfell & Debeurme
Edition : Futuropolis 2009, 28 pages ISBN : 978-2754802888 29,50
 

Nosfell, musicien français, est déjà l'auteur de deux albums de musique lyrique tournant autour de son univers imaginaire, Klokochazia.

Dans Le Lac aux Vélies, conte musical mis en images, l'auteur a regroupé une grande partie des histoires qu'il raconte sur scène pour en faire un conte, illustré par le talentueux Ludovic Debeurme, dont les dessins correspondent parfaitement à l'imaginaire développé par Nosfell.

Le CD est contenu dans un très beau livret, avec les paroles dans notre alphabet mais aussi transposées dans une autre écriture très fluide et stylisée. La musique a été réarrangée par rapport aux chansons originales et interprétées par un orchestre symphonique.

Quant à l'histoire, si elle est simple, elle n'en demeure pas moins touchante : le terrifiant Günel, sorti d'un arbre où les gens chuchotent leurs malheur, est tombé amoureux, en découvrant le monde, de la belle Milenaz. Mais cet être frustre ne sait comment la séduire et, apprenant qu'il existe un objet permettant de rendre amoureux la personne de son choix, part en quête de cet instrument, sans savoir que cela influera sur sa destinée entière.

Le texte est fluide et poétique, dans la lignée directe des contes de fée. Les titres des chansons y sont interposés pour que le lecteur puisse les écouter au fil de sa lecture.

Les illustrations de Ludovic Debeurme sont particulièrement réussies : les dessins évoquent les univers d'Alice au pays des merveilles ou de L'Etrange Noël de M. Jack, avec des traits tourmentés, des personnages mutants, aux formes torturées et aux visages angoissés. Les allusions sexuelles, répondant directement aux désirs de Günel, sont omniprésentes et la douleur, la souffrance, se lisent sur les corps difformes ou mélangés à des silhouettes d'animaux.

L'ensemble compose un ouvrage lyrique et surprenant, extrêmement perturbant mais très sensible, tant dans la musique que dans les dessins, et on ne peut qu'être troublé et fasciné par cette très belle composition.

Ecrite par Zaahne, le 06 Août 2009 à 18:08 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb