Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Le Hollandais Volant

 
  Holt, Tom
Edition : Bragelonne 2007, 251 pages ISBN : 978-2-35294-040-1 17
 

Jane Doland est expert-comptable. Contrairement à ses confrères, elle déteste son métier, mais ayant besoin de payer ses factures, elle fait son possible pour le faire proprement. C'est en expertisant les comptes d'une banque anglaise qu'elle va mettre la main sur une anomalie surprenante. Une assurance vie de plus de 400 ans n'a jamais été touchée. Et si elle l'était aujourdhui, l'économie de toute l'Europe serait mise à genoux

Au même moment, le capitaine du Hollandais volant, Cornelius Vanderdecker, se lance avec ses hommes à la poursuite d'un certain Montalban, alchimiste de son état et inventeur d'un déodorant particulièrement puissant. En effet, contrairement au récit de Wagner, le Hollandais volant et ses hommes ne peuvent accoster que tous les sept ans non pas à cause d'une malédiction diabolique, mais à cause d'une insupportable odeur qui les suit partout et ne disparaît que très périodiquement...

Cest bien simple, ce roman est un pur bonheur ! Non seulement il se dévore en un clin d'oeil, mais en plus les personnages sont excellents et l'histoire très bien écrite. Bref, Tom Holt accroche le lecteur dès les premières pages et l'emporte au gré des lignes dans cette aventure rocambolesque, jusqu'à une fin certes un peu téléphonée, mais néanmoins très amusante. Une histoire qui sent le souffre !

Ecrite par DixiFifi, le 02 Juillet 2007 à 15:07 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb