Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Le gardien du temple (Rex Mundi - Tome 1)

 
  Nelson, EricJ & Cox
Edition : Milady, Collection : Graphics 2010, 200 pages ISBN : 978-2-8112-0387-0 14,90
 

Paris 1933. Le monde n'est pas tel que nous le connaissons. L'Eglise est toujours extrêmement puissante en France et religion d'Etat. L'Inquisition existe toujours et c'est elle qui mène les enquêtes lorsque le besoin s'en fait sentir. Le monde est partagé entre des Guildes de savoir-faire très puissantes et sans l'aval desquelles une profession ne peut être exercée. Et il y a aussi la magie, bien présente, mais dont l'Eglise aimerait bien se débarrasser, si possible.

En pleine nuit, le père Marin va venir chercher son ami le docteur Saunière. Il semble effrayé, perdu. Malgré l'heure tardive, Saunière va écouter le père et le suivre à la Madeleine, là où il a quelque chose à lui montrer. En effet, en plus de sa charge normale au sein de l'Eglise, le père Marin doit aussi veiller sur un secret qui se trouve enfoui sous la Madeleine. Un secret dont il a parlé à une personne alors qu'il n'aurait pas dû ; un secret qui vient d'être volé grâce à la magie. Le père compte sur l'esprit éclairé et affuté du docteur Saunière pour l'aider à retrouver l'objet, sans éveiller les soupçons.

Mais en acceptant d'aider son ami, le docteur Saunière ne savait pas encore qu'il allait mettre les pieds dans une affaire qui le dépasse de beaucoup. Mais vraiment de beaucoup.

C'est simple, la lecture de ce premier tome de Rex Mundi est purement et simplement jouissive. Le scénario est en béton armé. Le monde est très bien détaillé et fourmille de détails qui lui donnent une vie étonnante. Et le dessin est d'une grande richesse et netteté. En somme, il n'y a pas de faux pas dans Rex Mundi.

L'uchronie dans laquelle on est plongé est vraiment très bien faite. Cela n'est pas trop extravagant pour que cela soit vraisemblable (magie mise à part). Du coup, on entre dans la lecture sans aucun effort à faire. Il faut dire aussi que le dessin d'EricJ aide beaucoup. Comme je le disais, il est très détaillé, mais cela relève même plus d'une envie compulsive de tout détailler que de minutie ; rien n'est laissé au hasard dans son dessin.

Ce n'est pas seulement le dessin qui nous permet de rentrer à fond dans l'histoire. Les coupures de presse que l'on trouve en fin de chaque chapitre sont elles aussi indispensables. On ne reste pas simplement dans notre enquête mais on voit aussi un peu le monde et on se représente ainsi la trame mondiale qu'Arvid Nelson a pu imaginer. Et il y a vraiment de quoi faire.

En somme, quand on termine la lecture de ce premier tome, on se dit qu'on tient là un monde qui devrait être adapté de manière sérieuse et précise en un excellent jeu de rôle. On a la matière et le potentiel, ce serait dommage de s'en priver. Bon, je me disais ça en tant que rôliste, mais je sais bien que le jeu de rôle n'a plus forcément le vent en poupe... malheureusement.

Il est aussi à noter qu'en fin de volume, on va retrouver le frère Matthieu, jeune membre de l'Inquisition, dans une enquête qui sort complètement du cadre de l'histoire du docteur Saunière. Cette histoire a été créée pour lancer la série sur le web. La qualité du dessin est légèrement moindre que les autres pages, tout en étant quand même d'un bon niveau. Mais on plonge quand même avec délice dans ces quelques pages de présentation, qui ne le sont pas vraiment. Bref, cette histoire ouvre aussi d'autres portes à explorer dans ce monde.

Dois-je enfin préciser que cette lecture est un énorme coup de coeur pour moi ?

Ecrite par WongLi, le 11 Septembre 2010 à 08:09 dans la rubrique BD Comics .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb