Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Le fossoyeur (Magus - Tome 1)

 
  Annabel, Cyrus & Debois
Edition : Glénat 2009, 48 pages ISBN : 978-2-7234-6569-4 13
 

Certains héritages sont durs à porter. Le langage de la magie en est un. Dans leur petit village campagnard, les deux descendants d'un Magus sont forcés de vivre à l'écart de la communauté. Il s'agit de deux adolescents, Stan et Eloïse qui, pour des raisons de primauté masculine sur les mots de magie a déjà été mutilée. Un jeune clerc tente d'aider les deux jeunes mais l'homme le plus puissant de la localité, le curé, préfère l'utilisation d'une solution plus radicale et conseillée par sa hiérarchie pour faire taire ces brebis égarées.  L'époque étant à la guerre, Stan va être enrôlé, Eloïse va disparaître.

Au sein de l'armée, les ascendances de Stan vont petit à petit s'ébruiter, ce qui lui permettra de rencontrer certaines personnes dont il pourra compter sur la « protection ». L'un d'eux est chevalier, un autre, le fossoyeur en chef qui le prendra dans son équipe. Les gains obtenus grâce à ce poste de nettoyeur lui permettront, peut-être, d'acheter des informations sur sa soeur, disparue.

Ce premier tome de Magus a été une agréable surprise. Tout d'abord au niveau graphique, Annabel maîtrise parfaitement son sujet. Le trait est réaliste, précis et une fois mis en couleur, le dessin dégage une atmosphère médiévale que j'ai trouvée fort chaleureuse et pleine d'espoir pour Stanislas.

Ensuite, le scénario de Cyrus et Debois tient la route et est intéressant. Le côté chasse aux sorciers/magiciens (menée par les institutions religieuses, comme il se faut) n'est pas forcément original mais la fuite et la survie à cette « purification » sont bien trouvées. De plus la relation entre Stan et sa soeur laisse présager beaucoup de bonnes choses pour la suite. Ces deux personnages, ainsi que tous les autres, sont bien construits et s'intègrent bien dans la trame de l'histoire.

Le récit est captivant, je ne me suis pas ennuyé une vignette. Il est dommage que la fin arrive aussi vite. Les deux épisodes suivant sont à paraître, sans doute dès la fin 2009 pour le deuxième.

Il est à noter que pour les quarante ans des éditions Glénat, cette bande dessinée est emballée dans une jolie jaquette qui, une fois retournée, se transforme en poster.

En conclusion, Magus, premier tome, est une jolie aventure, bien dessinée et dotée d'un scénario en béton, plein de potentiel pour les épisodes à venir.

Ecrite par Baern, le 18 Mars 2009 à 09:03 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb