Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

Le feu primordial

 
  Wells, Martha
Edition : Points, Collection : Fantasy 2007, 503 pages ISBN : 978-2-7578-0330-1 7,50
 

Nous sommes dans le royaume d'Ile-Rien. Il est gouverné par le jeune roi Roland, qui est toujours sous la coupe de sa mère la reine douairière Ravenna et sous l'influence d'un de ses cousins le duc d'Alsène, Denzil. Le royaume doit faire face à un puissant sorcier qui réclame vengeance.
En plus de ces soucis, s'ajoutent ceux créés par sa demi-soeur , Kade, fille de la reine des fées. Sa marâtre l'a éloignée du royaume pour l'enfermer dans un couvent il y a des années de ça et elle aussi veut sa vengeance. De temps en temps, elle envoie des cadeaux empoisonnés à son jeune frère, mais voilà que maintenant elle demande à s'allier avec lui. Mais pourquoi ? Quelles idées sauvages a-t-elle encore en tête ?

Le capitaine des gardes de la reine, Thomas Boniface, va devoir être l'homme de la situation, il n'a pas le choix.

Un livre de Martha Wells superbement écrit. Une écriture belle et puissante. Un monde féerique tout en ayant sa dose de violence. Des personnages charismatiques, calculateurs, malheureux.
L'histoire en elle-même m'a fait penser au Fléau de Chalion de Lois McMaster Bujold : un soldat a entre ses mains l'avenir du royaume, ce dernier régit entre des mains féminines. Comme Cazaril, il est parfois dépassé par les événements et comme lui, va trouver l'amour là où il ne pensait pas le trouver.

L'histoire se situe un peu en huis clos. Pratiquement, les 90 % du livre se déroulent dans l'enceinte de la demeure royale. Cela donne vraiment l'impression de participer à l'histoire.
Un excellent livre que l'on ne peut lâcher à aucun moment.
Une fin sublime et qui termine en beauté cette oeuvre !

Ecrite par Scorpionne, le 07 Mai 2007 à 10:05 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb