Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

Le Fantastique des Fétichistes

 
  Collectif
Edition : Le Calepin Jaune, Collection : Absinthes 2008, 232 pages ISBN : 978-2-9528966-8-9 20 Anthologie dirigée par Estelle Valls de Gomis
 

Quest-ce que le fétichisme, pour vous ? Des obsédés du pied, des fesses ou des petites culottes ? Oubliez cette définition vulgaire et réductrice, car cette anthologie précieuse et raffinée va vous ouvrir bien d'autres horizons.

Le fétichisme n'est pas seulement affaire d'érotisme et de jeux sensuels. C'est aussi affaire de collections et d'amoureux d'arts ou de beauté, de passions et d'envie de posséder toutes les versions d'une chose adorée. C'est aussi une récurrence dans l'histoire de notre société et de notre littérature. Il n'est donc pas étonnant que dans ce livre, on retrouve des textes de toutes les époques, des dandies comme Lord Byron et Théophile Gautier à de jeunes auteurs comme Léonor Lara, ou Armand Cabasson, dont les romans vont du policier au fantastique. Donc oui, dans cette anthologie, il y a un obsédé de la jambe, comme dans la première nouvelle La Jambe, de Charles Asselinau, mais il y a aussi des fétichismes plus éloignés de l'habituelle obsession, comme dans Léda ou La Louange des bienheureuses ténèbres de Pierre Luys et même un fétichiste des têtes, dans Réclamation posthume de Jean Lorrain.

Après l'adoration des corps, il y a le passage Du Corps à l'art, où l'anthologiste présente des textes plus ambigus, où les hommes peuvent devenir portraits à force de les admirer où tomber amoureux de femmes sourdes aimant aller à l'opéra.

Dans Obsessions, les hommes peuvent aimer la beauté jusqu'à la prendre en horreur, comme dans Un Cas de divorce, de Maupassant ou cauchemarder à propos des fleurs exotiques qu'ils collectionnent. Sans oublier le merveilleux Portrait de Dorian Gray, sans lequel cette anthologie n'aurait pas été complète.

La quatrième partie, Coupables Passions, est celle qui présente plus d'auteurs de notre temps. De Doigts de fée de Charlotte Bousquet, où un démon se venge en tuant ses fiancées et en coupant le doigt auquel elles portent son alliance, à Laceboy, où sur le tournage dun film, la mort des deux figurants principaux se mêle à l'intrigue cinématographique, il n'y a qu'un pas à franchir, et celui-ci est fait aisément tant le style est beau et les images oniriques. Le Palais des eaux nous emmène en Inde, où un maharadjah est fasciné par le masque de sa défunte épouse, puis Villa Vesper, de Léonor Lara nous fait voyager à Venise, ville fétiche des mystères, pour une nouvelle décadence.

Cette anthologie, complète et diversifiée, pourra surprendre, et parfois étonner par le choix de ses textes qui explorent de nombreux aspects du fétichisme auquel on ne pense généralement pas. Mais tous ces textes ont toutefois une chose en commun : leur beauté. Aucune déception, aucun rejet, aucune facilité, tous vous surprennent et vous entraînent.

Un très beau livre.

Ecrite par Zaahne, le 02 Juillet 2008 à 09:07 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb