Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Le cycle de la terre II (Okko - Tome 4)

 
  Hub
Edition : Delcourt 2008, 54 pages ISBN : 978-2-7560-0867-7 12,90
 

Noshin, après la confrontation de la fin du tome précédent, est gravement blessé. Du coup, il rêve et se voit en train de courir presque nu, dans la neige, à la poursuite d'une bouteille quand un chevalier squelette sort de la neige pour se ruer sur lui. Pas étonnant qu'il semble agité. Cependant, son état ne fait qu'attiser un peu plus les tensions qui existent entre Fauche-le-vent et Setzuka Bashimon. Okko doit intervenir souvent pour qu'elles n'en arrivent pas aux mains.

Seulement, l'heure n'est pas à la discorde. Noburo étant mort, il faut dés à présent partir, en laissant Noshin aux mains d'un des hommes de Setzuka Bashimon. Et la route pour les bibliothèques de Zanshin n'est pas de tout repos, surtout avec la tempête qui fait rage à l'extérieur. Et puis, il ne faut pas oublier les moines aux corbeaux qui les attendront certainement déjà sur place, ou les y rejoindront.

Autant de bonnes raisons d'unir ses forces et de ne pas se laisser distraire par des futilités dû à un honneur exacerbé.

Le premier tome du Cycle de la terre avait pu paraître un peu longuet avec la visite des différents monastères. Pourtant, il gardait tout le charme de ce qui avait fait le succès de la série. Ce quatrième tome revient fort et nous livre des réponses à beaucoup de questions énoncées dans le tome précédent. On apprend notamment qui sont ces moines aux corbeaux, et leurs desseins. On en apprend aussi plus sur Setzuka Bashimon. On excuse alors peut-être plus facilement son tempérament entier et prompt à s'emporter.

Hub nous gratifie une nouvelle fois d'un dessin de bonne qualité, riche en détail sans toutefois être difficile à lire. La couverture tient, elle aussi, toutes ses promesses.

Ecrite par WongLi, le 13 Mars 2008 à 05:03 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb