Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Le combat d'hiver

 
  Mourlevat, Jean-Claude
Edition : Pôle fiction 2010, 418 pages ISBN : 978-2-07-069576-8 6,60
 

Même si elle sait qu'elle devrait encore attendre, Helen n'y tient plus : elle demande à rendre visite à sa consoleuse. Toutes les pensionnaires de l'internat s'en voient affecter une à qui elles peuvent rendre visite deux fois l'an pendant deux heures. Dans la vie d'une orpheline, ces quelques moments de douceur sont un réconfort indispensable pour supporter la vie rude et austère de l'internat qui a tout d'une prison.  Elle est accompagnée par son amie Milena et si l'une ou l'autre ne rentre pas à l'heure, une de leurs camarades désignée au hasard sera envoyée au Ciel, nom que porte bien mal un sombre cachot sans lumière.

En chemin, elles rencontrent deux pensionnaires de l'internat des garçons, Milos et Bartolomeo, de retour de la colline des consoleuses. Même s'ils ne se sont jamais vus, ils sont attirés les uns par les autres et  ils se promettent de s'écrire, par l'intermédiaire du Putois, vieux blanchisseur qui, en échange d'un peu d'alcool ou d'argent, fait passer les missives interdites.
Après quelques instants, bien trop courts, dans le chaleureux foyer de Paula, sa consoleuse, Helen est sur le chemin du retour... sans Milena. Alors que celle-ci devait l'attendre, comme toujours, dans la salle mise à la disposition des accompagnants, elle est partie, laissant derrière elle un simple mot où elle demande pardon à son amie.
Quelques jours plus tard, Helen reçoit une lettre de Milos, lui donnant rendez-vous. Il a des choses graves à lui révéler.
Où est donc partie Milena ? Qu'est-ce-que Milos veut lui apprendre ? Pourquoi autant de mystères ? Comment sauver Catherina enfermée au Ciel depuis la fuite de son amie ? Helen ne sait pas encore qu'elle se trouve à la croisée des chemins et que celui qu'elle va suivre bouleversera sa vie et celle de son pays.

Jamais, ou presque, un livre ne m'a autant émue. J'ai souvent pleuré.

Nous sommes dans une fiction et pourtant, malgré la présence de créatures impossibles comme les hommes-chien, on ne peut s'empêcher de penser de telles situations ont existé et existent encore... malheureusement. Jean-Claude Mourlevat nous livre en définitive un magnifique plaidoyer contre la dictature, la barbarie, contre ces hommes qui, sous prétexte de pouvoir, se croient tout permis, même le pire.

En situant son action dans un pays dont on ne sait rien, il donne une dimension universelle à son propos. Car le régime qu'il nous décrit n'a pas de patrie : il n'a que le coeur sombre des hommes pour prendre racine et se développer dans le sang et je pense que chacun de nous y trouvera un écho familier.
Mais ce roman est surtout un message d'espoir, l'espoir qui est toujours présent même au coeur des pires époques. En suivant le destin de ces quatre adolescents, on entend gronder la révolte qui ne demande qu'une petite étincelle pour s'enflammer et tout changer. Parfois, il suffit de peu, comme d'une chanson, pour enfin rallier les gens et chasser l'oppresseur.
Bien sûr, tout n'est pas rose, des sacrifices sont inévitables mais n'est-ce-pas là le prix douloureux de la liberté ?

A lire absolument.

Ecrite par Yria, le 30 Novembre 2010 à 12:11 dans la rubrique Roman Jeunesse .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb