Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Le coma

 
  Garland, Alex
Edition : Belfond 2005, 176 pages ISBN : 2-7144-3847-4 15
 

Il est tard, cest le dernier métro, quasi désert. Un homme regarde son reflet dans la vitre. Une jeune fille lit. Une bande arrive, veut voler le sac de la jeune fille. Lhomme se relève pour la défendre et, bien sûr, il est roué de coups jusqu'à ce quil perde connaissance. Quoi de plus banal dans notre époque. Ce fait divers ne fera que quelques lignes dans les journaux.

Pourtant quand une agression vous arrive à vous ! Pas au voisin, pas à un inconnu dans le journal mais à vous ! Cest quand même pas pareil... Cest ce qui est arrivé au personnage de ce roman. Lagression la plongé dans le coma mais il en sort très vite et après quelques jours il est assez fort pour pouvoir rentrer chez lui. La vie va reprendre son court. Bien sûr il se doute quil va avoir un contrecoup psychologique et sy prépare comme il peut. Pourtant... pourtant ... le doute sinstalle, il a des oublis, des trous noirs se forment. Comment est il arrivé chez Alex son meilleur ami ? Pourquoi celui-ci lui sert-il du café alors quil a horreur de ça ? Après le doute, cest la peur. Peut-être a-t-il un problème de dépression ou un hématome qui lui comprime une partie du cerveau ? Il faut quil retourne à lhôpital !

On a ici lintrospection dun homme, lanalyse de ses rêves, de ses peurs, peur de la réalité, de ce quil est. Cest aussi la solitude de tous où aujourdhui cest chacun pour soi, la dépression qui peut venir frapper a nimporte quelle porte. Un texte dépouillé, simplement les impressions et les sentiments de cet homme pour qui « se réveiller, cest mourir ». Avec ce roman cest le grand retour dAlex Garland, auteur du roman La plage et scénariste du film 28 jours plus tard.

Ecrite par Arsenik_, le 08 Mai 2005 à 19:05 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb