Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Le chant d'Ekhirit

 
  May, Olivier
Edition : Griffe d'Encre, Collection : Novella 2009, 91 pages ISBN : 978-2-917718-12-4 8,50
 

Pendant que leurs parents profitent d'une sieste bien méritée, Jon et sa petite soeur Maya explorent l'île de Rhodes et ses magnifiques paysages. Cependant à leur retour près du canoë, les deux jeunes s'aperçoivent que celui-ci est crevé. Maya, sept ans à peine, est fatiguée, et demande à son frère d'aller seul chercher du secours. Après tout, que peut-il bien lui arriver ?

Mais à son retour, Jon découvre que la crique est désespérément vide. Sa soeur a été enlevée.

Sept ans ont passé, sept longues années où toutes les émotions ont hanté cette famille. Valentin, le père, s'est jeté à corps perdu dans son métier à Interpol, en menant la lutte contre le Triple W, une société écumant le net en proposant des contenus pédophiles. Lara de son côté fait comme si sa fille n'avait jamais disparu, et prépare la chambre et les affaires à la bonne taille chaque année. Jon, lui, s'en est toujours voulu, mais n'en laisse plus rien paraître. Pourtant au fond de lui reste toujours un espoir de retrouver sa soeur adorée vivante... et il travaille secrètement pour la retrouver.

Certains livres sont distrayants. D'autres sont plus documentaires. D'autres enfin dénoncent certaines injustices de ce monde. Le chant d'Ekhirit ne fait pas dans la dentelle à ce sujet. D'ailleurs, toute la problématique a été fort bien expliquée dans la postface de Olivier May et de Menolly, éditrice responsable des novellas chez Griffe d'Encre. Jusqu'où serions-nous prêts à aller pour retrouver un être cher perdu (voire des centaines d'autres) ? En tant que père, cette question me touche en plein coeur. Avec la famille Zorn, nous assistons à trois éléments de réponse. L'une beaucoup plus radicale bien évidemment, et à laquelle l'auteur nous fait assister, non sans oublier les états d'âme du jeune garçon qui se sacrifie pour le bien de ses propres parents.

Certains livres donc provoquent et posent des questions qui n'ont pas forcément de réponse. Mais ces livres sont indispensables pour mieux comprendre l'être humain et ce qui le motive à vivre. Dans un certain sens, Le chant d'Ekhirit me rappelle la série Blessures nocturnes d'Osamu Mizutani, qui raconte l'histoire d'un professeur de cours du soir qui parcoure les rues de Tokyo la nuit pour ramener les enfants dans le droit chemin... avec plus ou moins de réussite. Ces deux lectures sont aussi indispensable que difficile à lire. Au moins pouvons-nous nous dire que Le chant d'Ekhirit est une fiction.

Mais, pour avoir posé ces cas de conscience, je pense qu'il faut absolument découvrir cette courte novella qui se lit en très peu de temps. Peut-être cela vous fera découvrir une vocation après tout. Par exemple, d'être bien plus vigilant sur le réseau Internet des comportements étranges de certains individus trainant sur les forums ou les chats, et de bien informer nos petits protégés des dangers qui résident dans leur passe-temps favori. Les professeurs le font déjà, mais je pense qu'il n'est pas inutile d'en remettre une couche.

Ecrite par Garion, le 04 Septembre 2009 à 11:09 dans la rubrique Roman Nouvelle .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb