Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Le Breuvage de vie (Neandertal - Tome 2)

 
  Roudier
Edition : Delcourt, Collection : Histoire & Histoires 2009, 54 pages ISBN : 978-2-7560-1121-9 13,95
 

Laghou et Mana ont traversé sans encombre le territoire des Hommes Sanglants, et arrivent enfin en vue de la tribu des Hommes Moussus. L'accueil est bon avec cette tribu amie, mais un grand drame vient de se dérouler : la tribu cannibale des hommes sanglants a attaqué cette nuit, et quatre femmes ont été enlevées, dont la vieille U-toh, qui connaissait seule le secret de la boisson de vie, qui n'est autre qu'un médicament combattant de terribles fièvres. C'est U-toh qui était la raison du voyage de Laghou et Mana jusque là...

En outre, dans les autres femmes enlevées, il y a aussi la belle Lygrah, promise à Narok, un puissant guerrier de la tribu des Hommes-Flammes. Cet enlèvement est donc problématique pour nombre de tribus : celle de Mana qui doit absolument guérir ses malades, celle de Laghou qui doit amener l'antidote pour avoir le secret du cristal de chasse, celle des Hommes Moussus qui doit retrouver ses femmes, dont la promise à Narok, qui sera mécontent de cette disparition...

C'est Laghou qui a l'idée d'aller justement demander l'aide de Narok pour récupérer les enlevées dans le camp des Hommes Sanglants. Ces derniers sont réputés pour être d'excellents pisteurs en plus d'avoir violé tous les tabous sur le cannibalisme, d'autant qu'ils vivent sur un territoire où le gibier est abondant. Ce fût une décision difficile à prendre, mais Narok a accepté de faire partie dun petit groupe destiné à reprendre les femmes enlevées. On y retrouve Laghou, Mana, et Ossaï, qui est un guerrier Moussu...

J'avais particulièrement apprécié le premier tome de cette série, sorti il y a un an maintenant. On avait là un titre particulièrement beau et abouti, qui savait se démarquer des autres titres du genre. Ce second tome ne fait pas que confirmer le bien que je pensais du précédent : c'est un tome ayant sans nul doute nécessité de nombreuses heures de travail, non seulement dans la réalisation, mais aussi dans les recherches associées... Roudier nous gratifie en fin de tome de la raison de l'utilisation d'un langage complexe et châtié comme notre langage actuel : toutes les recherches scientifiques montrent que les hommes de Néandertal disposaient déjà des facultés leur permettant une communication proche de la nôtre.

Côté scénario, il se passe pas mal de choses dans ce tome, sans que l'on ait pour autant l'impression de passer des étapes, de prendre des raccourcis. Ainsi, les personnages sont véritablement fouillés, et les relations entre les protagonistes sont de toute première importance dans la série. On s'émerveille devant tant d'intelligence et d'humanité, déjà, confrontée à la sauvagerie la plus intense...

Suivre Laghou dans ses voyages devient un réel plaisir, et on se surprend vite à ne plus pouvoir lâcher le tome avant la fin de la lecture. Impression largement favorisée par le côté graphique : c'est magnifique ! Et ce, que cela concerne les personnages et leurs façons de s'habiller ou de se comporter, ou les larges plans sur de bien beaux paysages vierges de toute civilisation. Non, vraiment, plus j'y pense et plus je cherche une raison valable de ne pas mettre un coup de coeur bien mérité !

Ecrite par Clark, le 03 Novembre 2009 à 18:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb