Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Le bracelet de Cohars (Les forêts d'Opale - Tome 1)

 
  Arleston & Pellet
Edition : Soleil 2001, 44 pages ISBN : 2-87764-902-4 12,90
 

Le village de Drummor, au nord du royaume d'Ordan. C'est là que vivent Darko et son père. Ce dernier est verrier, un des meilleurs, et reçoit la visite de personnes dont la vue commence à baisser. Comme ce khanu qui arrive au dos de son whapan. Drummor reçoit aussi parfois la visite d'autres étranges compagnons, comme ce barde, accompagné de sa ravissante assistante. Celui-ci semble fort instruit et surtout fort habile pour railler la Lumière, le clergé tout puissant en place, sans vraiment avoir l'air de le faire.

Seulement, Darko ne sait pas que ce barde, Urfold, est son oncle et qu'il est venu chercher Darko pour l'emmener loin. En effet, il est celui annoncé par Cohars l'hérétique comme devant renverser la fausse Lumière et faire revenir les Titans. Une chose que le Pontife Xarchias ne peut autoriser. Les troupes de la Lumière sont donc parties à la recherche de ce jeune homme, sans savoir pour l'instant qui il est.

Il faut donc prendre la fuite dans les meilleurs délais.

Loin de Troy, Arleston signe ici une quête d'heroic fantasy classique mais très bien menée. Les rares pointes d'humour ne sont là que pour souligner la noirceur de cette Lumière qui dirige tout. Les jeux de mots ne sont pas une finalité et c'est bien le destin de Darko qui est mis en avant. Comme je le disais, la quête est assez classique, mais le monde a son originalité, même s'il reprend beaucoup de concepts déjà utilisés.

Ce qui caractérise par contre Les forêts d'Opale par rapport à d'autres séries du même genre, c'est son dessin absolument fabuleux. Il est complètement maîtrisé. Les couleurs y jouent un grand rôle, mais je suis persuadé que la même série en noir et blanc aurait été tout aussi fabuleuse au dessin. C'est propre, c'est soigné, c'est détaillé. Bref, on s'en prend plein les yeux.

Et ce n'est que le premier tome des aventures de Darko.

Ecrite par WongLi, le 26 Novembre 2006 à 10:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb