Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

Le bord du monde - Mémoires d'un trouvère

 
  Anfosso, Fabrice
Edition : Nestiveqnen 2003, 577 pages ISBN : 2-910899-82-9 23,80
 

Parce qu'il n'a su déceler l'amour dans le regard de sa princesse Déléïsse, Aplecraf va être condamné, ainsi que celle qui a retenu son coeur, Quadrilba, à mourir. Cependant, depuis quelques temps, dans le château dans lequel il exerçait ses talents de trouvère, un homme étrange quête les faveurs du roi. Et c'est de cet homme que va provenir le salut d'Aplecraf.

Théodulf va proposer un marché à Aplecraf : il sera libéré de prison s'il accompagne Théodulf dans sa folle équipée visant à démontrer que le Monde Jaune n'est pas plat, comme toutes les coutumes et les croyances le laissent penser, mais bien rond. De plus, il demande à Aplecraf de lui enseigner ses magies-de-papier, qu'il sait n'être rien d'autre que le savoir du lire et de l'écrire.

Aplecraf n'a raisonnablement pas le choix, surtout que Théodulf fut le porteur de la mauvaise nouvelle de la mort de son aimée. Plus rien ne retient Aplecraf dans sa ville natale, à part la promesse de la mort, et c'est le coeur lourd qu'il va décider de partir à l'aventure avec Théodulf, le scientifique, Trémégor, le montorin, Descordia, la drague et Percegarde, le solaire.

Toujours enchanté de lire les histoires publiées par Nestiveqnen, c'est avec grand enthousiasme que je commençai cette histoire. Quelle ne fut ma surprise lorsque je découvris le style si particulier de l'oeuvre : à la fois un mélange de mots étranges et de mots empruntés au vieux français ainsi que des tournures de phrases fort particulières. Certes, cela rend l'oeuvre plus aride à la lecture, mais le plaisir ne s'en fait pas ressentir et il convient parfaitement à l'histoire contée avec brio par Fabrice Anfosso.

Quant à l'histoire en elle-même, elle me fit penser à l'excellent Les fables de l'Humpur de Pierre Bordage, de par la quête insensée qui en est la source et de par certaines leçons que l'on peut en tirer. Mais, j'ajouterais une once de Jack Vance (Cugel), en ce qui concerne le style et certains discours que nous ne tiendrions pas si nous devions déclamer comme nos héros. Ces références ne peuvent donc en faire qu'un excellent ouvrage.

Je vous invite donc avec la plus grande impatience à découvrir ce roman qui, je n'en doute pas, ne pourra vous laisser insensible.

Ecrite par WongLi, le 07 Décembre 2003 à 19:12 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb