Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Last Call

 
  Barclay, Alex
Edition : J'ai Lu, Collection : Thriller 2008, 348 pages ISBN : 978-2-290-00861-4 6,70
 

Pourquoi l'assassin défigure autant ses victimes avant de les achever d'une balle de calibre .22 ? Pour chaque meurtre, la scène de crime est la même. Le corps est retrouvé nu dans le hall d'entrée, le visage détruit, un téléphone à proximité (le tueur encourageant un ultime appel). Et pourtant, rien ne semble lier ces personnes. Dans le brouillard le plus couplet, l'inspecteur Joe Lucchesi doit mener l'enquête et faire cesser au plus vite cette vague meurtrière. Un tueur en série, un psychopathe est à arrêter. Qui est-il ? Quel est son mobile ? Quel est le lien qui donnera la clef de cette énigme ?

Last Call est un véritable défi au mystère. A part le mode opératoire des meurtres, aucune comparaison n'est possible entre les victimes. Aucun indice, aucun précédent ne peuvent faire avancer l'enquête. L'inspecteur Lucchesi et son co-équipier vont analyser et suivre toutes les pistes possibles et elles sont nombreuses. Pour le lecteur, rien ne transparait. L'auteur ne nous met pas dans la confidence du meurtrier et maintient ainsi le suspense jusqu'à la dernière page. En effet, même quand le nom de l'assassin est dévoilé, la traque continue : où est le tueur ? Quelle est sa dernière victime ?

Alex Barclay n'en est pas à son coup d'essai. Auteur d'un précédent best seller Darkhouse, il y relate un tournant désastreux dans la vie de l'inspecteur Lucchesi. Lui et sa famille sont victimes d'un déséquilibré, vengeant la mort de son frère. Reprenant le sujet dans ce roman-ci, Alex Barclay dénonce l'impact psychologique du tueur sur sa victime. Sa vie d'avant est anéantie. Il faut se reconstruire et s'habituer à vivre avec les blessures infligées et l'angoisse permanente. Une épreuve si difficile à surmonter que l'on se demande s'il ne vaut mieux pas être laissé mort.

Les crimes atroces me font frémir. L'auteur ne cache en rien les détails morbides. Les tueurs en série m'interpellent, leur folie me glace le sang. Et celui-là l'est tout particulièrement que son état maladif n'est pas détectable. Au tant dire que j'ai adoré. Surprise jusqu'au bout, je ne m'attendais pas à être scotchée même après l'annonce de l'identité du meurtrier. Un chef d'oeuvre qui me fera guetter le prochain roman d'Alex Barclay.

Ecrite par Emily, le 17 Novembre 2008 à 11:11 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb