Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

La Tour des Illusions

 
  Hauchecorne, Anthelme
Edition : Atelier de Presse, Collection : Atelier du Futur 2008, 298 pages ISBN : 978-2-35310-083-5 20
 

Dans le Metz des bas-fonds, la vie n'est pas rose : Myriam, jeune femme de vingt deux ans vit dans un squat avec sa petite Charlotte de dix huit mois et tente de trouver du travail pour réunir assez d'argent pour quitter la ville, et limiter les risques d'être retrouvée par son compagnon qui la battait. Pendant la journée, elle confie sa fille à Justin, lui aussi SDF, poivrot, mais qui dissimule sous la crasse et l'alcool un lourd passé. Justin, autrefois médecin et chercheur, a causé la mort de son équipe en démissionnant d'un projet qu'il jugeait éthiquement discutable. Depuis, il a tout perdu et noie sa culpabilité dans la bibine. Il y a aussi l'équipe du Diablotin, un quatuor de drogués, d'escrocs et d'assassins dignes d'Orange Mécanique qui hantent le quartier. Puis Hugues, le chef du squat, le patriarche qui tente de maintenir son équilibre à ce petit monde rejeté par la société et les hommes.
Mais dans la Tour construite par la famille Plassier, les expériences que menait Justin, alors professeur Morgane, n'ont pas cessé à son départ. Le projet Déimos s'est arrêté lors de l'évasion de son cobaye numéro 1, un rat mutant, et le projet Phobos nécessite plusieurs nouveaux cobayes. Quoi de mieux, alors, que de réquisitionner ces SDF qui dérangent la société bien-pensante ?

Lorsqu'une loi anti-mendicité est votée, c'est le bon moment : sous prétexte de les emmener dans une ville plus sûre, la cinquantaine de SDF est enlevée et séquestrée dans la Tour, où ils vont peu à peu sombrer dans la folie et la terreur, réduits à pire que des animaux pour survivre. C'est là que le caractère de l'homme se dévoile, pour le pire ou le meilleur.

Ce roman, écrit d'une plume sans misérabilisme mais avec un humour noir bien senti est particulièrement pittoresque. La politique y est critiquée sans égards, le milieu des SDF est décrit sans apitoiement mais avec beaucoup de justesse et d'humanité, les personnages sont forts, très forts, et l'intrigue, si elle est parfois un peu tirée par de grosses ficelles, se laisse suivre avec plaisir tant elle est rondement menée et bien écrite.

Pour un premier roman, c'est une réussite et on espère qu'Anthelme Hauchecorne continuera sur cette lancée très prometteuse !

Ecrite par Zaahne, le 09 Juillet 2008 à 09:07 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb