Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

La Terre sans Mal

 
  Lepage & Sibran
Edition : Dupuis, Collection : Aire libre 2008, 62 pages ISBN : 978-2-8001-4137-4 18
 

Nous sommes en 1939 et la guerre n'est pas encore déclarée, même si la tension internationale est vive. Eliane Goldschmidt arrive au Paraguay, épuisée. Cette étudiante parisienne juive est là pour les besoins de sa thèse, et c'est déjà la troisième fois qu'elle fréquente la tribu des Mbyas. Elle a d'ailleurs ses habitudes, même si elles sont remises en cause à chaque fois qu'elle revient. Elle a sa petite préférée toutefois, Kirimagi, une petite fille qu'elle a sauvée du paludisme.

Quelques mois après son arrivée, Eliane, rebaptisée Napagnouma par les Mbyas, ne sait toujours rien de la guerre. Le moral est quand même en chute libre au sein de la tribu. Après enquête, il s'avère que celle-ci attend l'arrivée d'un homme-dieu, le Karaï. Cet évènement est rarissime, et représente une chance énorme pour Eliane : la jeune femme blanche n'hésite alors pas un instant pour se couper encore plus du monde, et suivre le Karaï et la tribu à travers la jungle d'Amérique du Sud, d'Est en Ouest, afin de dénicher la terre sans mal, lieu où les Mbyas devraient pouvoir vivre heureux en harmonie avec la nature, sans avoir à se tuer à la tâche pour servir les paraguayens d'origine espagnole...

Seulement, il faut bien s'imaginer qu'une jeune femme blanche dans une tribu, cela se remarque : les soucis d'intégration sont nombreux, d'autant qu'une Eliane laissée seule dans la jungle ne ferait sans doute pas long feu... Heureusement, un guerrier du nom de Guyrapepo va prendre la jeune femme sous sa coupe. Guerrier qui deviendra vite l'amant de la thésarde, et qui lui offrira même un fils, à naître dans la jungle.

Un temps, il semblerait même que le Paradis terrestre ait été trouvé, mais c'est compter sans le coeur des hommes, incapable de se contenter de ce qu'il a, au grand désespoir du Karaï...

Ce one-shot est préalablement sorti en 1999, et avait fait l'effet d'une bombe à l'époque, à travers une nouvelle scénariste, Anne Sibran, et surtout un fabuleux dessinateur du nom d'Emmanuel Lepage, avec sa technique de couleur directe. Le dessin, j'insiste là-dessus, est vraiment de toute beauté, avec une richesse de détails et de couleurs surprenante dès que l'on feuillette ce petit chef-d'oeuvre. Lepage a dailleurs encore fait parler de lui dernièrement, avec la sortie du premier tome de Oh les filles ! sorti chez Futuropolis cette année.

Une histoire absolument superbe, qui permet à Eliane d'échapper à une mort certaine dans un camp de concentration. Les sentiments y ont forcément une part importante, qu'ils soient positifs ou négatifs. La réédition luxueuse de ce livre est une excellente chose pour les 20 ans de la collection Aire Libre, collection dont j'espère quelle aura encore l'occasion de fêter de nombreux anniversaires.

Ecrite par Clark, le 26 Mai 2008 à 10:05 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb