Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

La table de Feu

 
  Ténor, Arthur
Edition : Milan, Collection : Milan Poche Junior 2006, 314 pages ISBN :2-7459-2031-6 6
 

Nicolas, jeune moine novice, se retrouve malgré lui embarqué dans une aventure qui risque de durer toute sa vie. Il reçoit en effet des mains de Frère Jean, un ancien Templier, la Table de Feu, un objet maléfique qui a le pouvoir de répondre à n'importe quelle question, à condition qu'elle soit bien posée mais aussi de faire accéder celui qui le désire à l'immortalité.

Le voilà obligé de fuir devant les troupes du rois, mais aussi devant les hommes de mains des membres du cercle de feu. Accompagné par Aliénor, il va vivre des aventures auxquelles il n'aurait jamais pensé du fin fond de son monastère.

Arrivera-t-il à mettre en lieu sûr la Table de Feu ?

Un roman médiéval bien écrit avec une intrigue intéressante. On peut noter que Arthur Ténor semble aimer les poursuites sans fin entre les gentils et les méchants, mais cela donne lieu ici à des rencontres intéressantes qui font bien avancer l'histoire, et permet à l'auteur d'insérer quelques situations cocasses.

J'aime particulièrement la fin roman où il explique que même si tout semble terminé, Nicolas et Aliénor sentiront toute leur vie le poids de la Table de Feu sur leurs épaules, évitant ainsi le cliché "Tout est bien qui fini bien", même si il le laisse fortement entrevoir.

A la fin du roman, l'auteur demande aux lecteurs de réfléchir à la question qui permettrait de détruire la table de feu : la question ultime.

On peut faire un parralèlle avec le livre de Douglas Adams : Le guide du voyageur intergalactique qui nous donnait la réponse à la question ultime de l'univers : 42. Mais sans jamais donner la question...

Ecrite par Toonnette, le 28 Février 2006 à 10:02 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb