Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

La Métamorphose (de Franz Kafka)

 
  Corbeyran & Horne
Edition : Delcourt, Collection : Ex-Libris 2009, 48 pages ISBN : 978-2-7560-1330-5 9,95
 

Gregor est un employé modèle. Grâce à son travail acharné, il fait vivre ses parents et sa jeune soeur, même si son emploi ne lui plaît guère et son patron s'approche plus d'un tyran. Mais Gregor est un homme discret, effacé, qui se contente de peu et survit avec philosophie.

Jusqu'à ce beau cet horrible matin où, quand il se réveille, il se retrouve avec un corps de blatte. Couché sur le dos, il n'arrive même pas à sortir du lit et se retrouve aux prises avec un physique aberrant, des besoins inconnus et des pattes bien difficiles à mouvoir.

Et la journée ne fait que commencer. Très vite, sa famille s'inquiète de ne pas le voir et son patron vient sonner à sa porte, comprendre pourquoi l'employé modèle a raté son train...

Gregor panique et tente de cacher son état, mais il n'y parviendra pas très longtemps. Très rapidement, la situation va dégénérer pour toute la famille et Gregor va devoir faire face.

Le texte de Franz Kafla est ici mis en images par Corbeyran et Horne avec beaucoup de talent. L'histoire, on la connaît, mais le scénariste a su cibler les moments cruciaux et les mettre en valeur pour mieux dégager l'intensité du drame qui se noue.

Le dessin est à la hauteur, très sombre, avec des couleurs foncées et un trait fin et acéré, où les visages ne sont qu'expression.

Un très très bon album !

Ecrite par Zaahne, le 20 Mars 2009 à 09:03 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb