Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

La Mère des Tourments (Élamia - Tome 3)

 
  Wietzel, Erik
Edition : Bragelonne 2007, 334 pages ISBN : 978-2266163286 18
 

Litti et Iriane, Jocquinius et Julipen, ainsi que Galann et le dragon Ol-Tyron sont parvenus à détruire le sorcier Golan Tark. Mais ils ont dû payer un lourd tribut pour parvenir à cette réussite, et Elamia est ravagée par des cohortes de morts-vivants et une magie quasiment incontrôlable. L'empereur Adrian est mort, ainsi que sa femme Onahra et, perdus en Galameh, eux aussi doivent lutter pour « survivre » dans ces territoires gris emplis de dangers.

Mais la défaite de Golan Tark a eu une autre conséquence : le réveil de la Mère des Tourments, une arme sous forme féminine que le plus ancien peuple d'Élamia avait créé pour s'approprier le territoire des dieux et qui s'était rebellée contre ses créateurs. Deux mille ans plus tard, Tormaga, la Mère des Tourments, a été libérée de la prison de glace où ses créateurs l'avaient enfermée grâce à leur sacrifice. Sa première action est de détruire le clan des dragons Ol-Mentia et de mettre en esclavage l'ultime survivant d'entre eux, Ol-Lohan. Montée sur le reptile géant, Tormaga part à la conquête du monde, détruisant peuples, villes et ravageant le pays sur son passage.

Les cinq magiciens vont devoir partir dans une course contre la montre pour stopper celle qui n'a jamais été réellement détruite et pour cela, ils doivent réunir les cinq Talaris, dont certains sont encore en Galamh, le royaume des morts, et apprendre à les maîtriser

Mais Tormaga elle aussi les poursuit et lorsque même les dragons sont impuissants contre un tel ennemi, que peuvent faire des héros humains ?

Le cycle d'Élamia se termine avec cet opus mené à un rythme d'enfer, parfois depuis les Enfers même, parfois depuis la Terre, et sur Consolata, rien ne demeura identique après la confrontation qui va se passer afin de conquérir ou de protéger la Veine de Kilarn, ultime porte et source de magie avant la toute-puissance. Galameh comme Élamia changeront de visage, des héros mourront, d'autres devront faire des choix difficiles et même les démons auront à prendre partie dans cette quête qui implique un univers entier.

L'auteur breton Erik Wietzel termine en beauté cette trilogie de fantasy aux bases assez classiques - quête, objets magiques, dragons, mal éternel - mais dont il a très bien tiré partie grâce à son imagination fertile et sa plume lyrique !

Ecrite par Zaahne, le 02 Juillet 2007 à 15:07 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb