Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

La loi des XII tables (Tome 5)

 
  Corbeyran & Defali
Edition : Delcourt, Collection : Insomnie 2006, 62 pages ISBN : 2-7560-0336-0 13,95
 

Début septembre 2006, près de Stonehenge. Jeremy est en planque devant une église abandonnée, seul accès au bunker secret du fou mégalomane qui a capturé Asphodèle. Même si lui et Lynn sont persuadés que leur amie est retenue dans cette bâtisse, ils ne savent pas comment la faire sortir. Andrews et Lenny arrivent rapidement et les autres vont essayer d'échafauder un plan pour sortir la magicienne de ce mauvais pas qui dure depuis trop longtemps maintenant. Une seule solution : suivre Neil Steppleton lorsqu'il s'échappe du bâtiment et savoir ce qu'il fait. Cela leur donnera certainement une idée nouvelle.

Pendant ce temps, Asphodèle est toujours retenue prisonnière par Bowman. En bon mégalomane qui se respecte, il va lui expliquer par le menu ce qu'il compte faire d'elle une fois la date arrivée. Et il lui montre aussi les machines qu'il compte utiliser pour y arriver. Un vrai grand méchant à la James Bond en somme ! Après une tentative d'évasion ratée, Asphodèle n'a plus qu'une seule chance : que le peu d'amis qu'il lui reste dans le monde de la sorcellerie décide de tenter quelque chose. Mais elle ne se fait pas trop d'illusions. Le lieu est bien trop gardé.

Cinquième et avant-dernier tome de cette série. Je ne dirais pas que je suis content, parce que j'aime bien retrouver Asphodèle tous les deux mois, mais quand même un peu, puisque je vais enfin découvrir la fin de cette histoire. Si certains considèrent cette série comme une sous-uvre ou quelque chose de raté, j'aurai plutôt tendance à dire qu'elle est dans la lignée de sa série mère : originale et plutôt bien foutue, comme son héroïne. Oui, c'est vrai l'action est assez lente. Oui, parfois le dessin est plus imprécis qu'à d'autres moments. Mais il ne faut pas oublier le challenge qu'il y a derrière. Et puis, j'aime bien les mondes qui se posent lentement.

En tous cas, j'espère que le capital du monde qu'il y a derrière après cette série sera utilisé pour alimenter le monde d'Asphodèle, ou d'une autre série la mettant en scène Mais, après tout, je ne sais pas encore comment se termine la série. Cela ne sera peut-être pas possible Nous verrons rapidement ce qu'il en est.

Ecrite par WongLi, le 08 Janvier 2007 à 07:01 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb