Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

La genèse (Universal War One - Tome 1)

 
  Bajram
Edition : Soleil 1998, 48 pages ISBN : 2-87764-807-9 12,90
 

Nous sommes dans un futur proche, aux environs de 2070, aux environs de Saturne. La planète aux anneaux a vu Titan, son plus gros satellite, colonisé par l'espèce humaine. Dans ses environs, une sorte d'immense mur noir a fait son apparition. Mario et Baltimore, pilotes chevronnés aux caractères radicalement opposés, sont envoyés sur place afin de balancer une sonde dans le mur. L'opération faillit mal tourner lorsque la sonde, au contact du mur, subit une accélération prodigieuse. Les données récupérées seront très précieuses pour l'armée, et pour Ed Kalish, un membre scientifique de l'escadrille Purgatory, au même titre que Mario et Balti.

L'armée, à l'écoute de ses scientifiques, décide d'envoyer un container renfermant une prodigieuse masse d'explosifs. Perdant le contrôle de ce container, elle s'en remet à Balti pour dévier le projectile : les anneaux de Saturne en auront pour leurs frais suite à la prodigieuse explosion.

Kalish a des idées sur une meilleure façon de percer les mystères de ce mur, mais il a les ailes coupées. Heureusement, il bénéficiera d'appuis importants afin de mener à bien cette mission de manière plus subtile que l'armée. Le mur étant en fait sphérique, Ed trouvera un moyen physique d'ouvrir un cône menant en son centre, sans être écrasé par les pressions de gravité énormes qui se concentrent là.

Premier tome énorme : on est là en présence d'une série culte. Comment ne pas tomber sous le charme de ces personnages différents et devant pourtant bosser ensemble ? Car ce qui est intéressant, et un véritable virement dans une BD comme on les aime, c'est que tous ces gens auxquels on s'attache sont en fait des repris de justice : ils ont tous quelque chose à se reprocher, que ce soit un héroïsme exacerbé pour Baltimore, de la couardise pour Mario, une fâcheuse tendance à se venger de façon violente pour Amina, une fille ayant subi un viol, et devant refaire face à ce genre de violence.

Les personnages sont véritablement fouillés, et Balti, que l'on pourrait vite prendre pour le héros de la série, sera éliminé dès la fin du premier tome. Encore un pied de nez ! Bajram jette les fondations d'une des meilleures séries des éditions Soleil, aidé de Valérie Mangin qui deviendra sa femme dans la vie

Ah, j'oubliais ! Les dessins sont loin d'être en reste et collent parfaitement à l'ambiance : du tout bon, je vous dis !

Ecrite par Clark, le 14 Mai 2007 à 09:05 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb