Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

La fille de Dr Duprey

 
  Hyde, Elisabeth
Edition : Pocket, Collection : Thriller 2010, 346 pages ISBN : 978-2-266-17816-7 6,50
 

Le docteur Duprey est retrouvée noyée dans sa piscine. Accident ou meurtre ? L'hématome à la base du crâne ne fait aucun doute. Il faut trouver l'assassin. Les enquêteurs Huck Berlin et Ernie Vogel se tournent vers le mari Frank Thompson, procureur mais surtout suspect idéal. Or les faits ne sont pas concluants. Il y a d'autres pistes à explorer : les associations anti-avortements ou d'autres ennemis résultant des opinions bien tranchées de la victime. Aux inspecteurs d'affiner leurs hypothèses.

La fille du Dr Duprey est un roman très efficace. Dès les premières pages, le lecteur sait ce dont il en résulte : un meurtre, une femme influente qui s'est faite beaucoup d'ennemis, un mari prostré et une fille distante. De nombreuses pistes sont envisagées, où les suspects sont aussi plausibles les uns que les autres. L'enquête est menée tambour battant avec ses bas et ses hauts, normal, avec tous les rebondissements que l'on espère. Un grand classique du polar avec, cependant, une fin pas si attendue que ça.

L'auteur Elisabeth Hyde a su mettre du piment dans son récit à travers l'inspecteur Huck Berlin. Il vit un parfait amour avec sa fiancée Caroline. Seulement, pendant cette période de fêtes, celle-ci est un peu trop absente, préoccupée par l'état de sa mère. Ce qui laisse un Huck solitaire et vulnérable au jeu de séduction de la fille de la victime. Cette dernière, prise dans un tourbillon de sentiments entre la mort de sa mère et le harcèlement de son ex-copain, cherche le réconfort, l'approbation dans les bras du premier homme qu'elle puisse faire craquer.

Si l'on suit l'évolution de certains personnages comme la fille de la victime, prisonnière de sa culpabilité, l'ex-petit ami de cette dernière, prisonnier de ses sentiments, et le docteur Duprey, prisonnière de ses convictions, le lecteur se retrouve devant un thriller psychologique où les sentiments des uns et des autres peuvent amener au meurtre. Pris de faiblesse ou emporté par ses sentiments, il y a des actes qui se réalisent et que l'on regrettent plus tard, ou non. Est-ce légitime de laisser ses sentiments prendre le contrôle ?

La fille du Dr Duprey est un thriller comme je les aime : simple et efficace. Un excellent moyen de passer un bon moment sans prise de tête : très rafraichissant en cette période de stress. C'est son premier roman traduit en France, à quand les autres ?

Ecrite par Emily, le 29 Décembre 2010 à 08:12 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb