Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

La femme accident (Tome 2)

 
  Lapière & Grenson
Edition : Dupuis, Collection : Aire libre 2009, 66 pages ISBN : 978-2-8001-4556-3 15,50
 

Julie est au tribunal, et elle revient sur sa vie, qui a commencé à Charleroi, dans un quartier ouvrier, où elle a connu très jeune Théo. Elle a avorté à seize ans, sur les conseils de Théo et de son père, et elle a fini par rompre avec lui, après l'avoir poussé par la fenêtre et avoir fait chuter le garçon. Depuis, elle s'est retrouvée serveuse sur une croisière, où elle a rapidement rencontré un certain Armand, un homme riche et distingué affublé d'une femme dépressive et ennuyeuse… Il s'avère qu'une liaison est née avec Armand, qui a ainsi retrouvé une seconde jeunesse, et ceci notamment grâce à la grâce naturelle et à la culture acquise de Julie…

Ainsi, la jeune femme s'est rapidement retrouvée sur Paris, où elle a vite accepté d'accompagner Armand dans les déjeuners d'affaires avec les riches clients. Julie se devait de potasser les sujets les plus divers, afin d'être la plus intéressante possible, et de garder la face devant n'importe quelle conversation mondaine. Pendant un temps, elle a vécu ainsi dans le luxe, avant de se rendre compte qu'elle commençait à s'ennuyer profondément. C'est ainsi que la jeune femme décida de revenir vivre à Charleroi, en renvoyant l'image de celle qui a réussi…

Et elle a parfaitement réussi son coup, à ce niveau là ! Un appartement parisien lui a été donné par Armand, en guise de remerciement, et Julie, de retour, a eu deux envies : revoir son papy, puis revoir Théo, lequel a ouvert une discothèque avec son plus jeune frère, avec l'argent des voitures des parents… Mais la drogue et la dépendance sont venues faire leur apparition : Théo est devenu plus accroc à la drogue qu'à Julie, laquelle a ouvert un institut de beauté avec ses deux soeurs, qui marchait de mieux en mieux… Alors, la descente aux enfers a recommencé pour le couple d'éternels adolescents… Une descente aux enfers qui s'est terminée par la mort mystérieuse de Théo, et la présence de Julie à ce tribunal…

Le premier tome de La femme accident m'avait déjà fait une forte impression à l'époque de sa sortie. La série alliait un scénario élaboré, mettant en scène cette très belle jeune femme aux réactions vives et exacerbées, à un dessin absolument somptueux d' Oliver Grenson. Ce second tome est, je vous rassure immédiatement, la digne suite de son prédécesseur. On y retrouve une Julie en exil, dans différent endroits, déployant des trésors d'imagination pour s'en sortir seule et pour reprendre le contrôle de sa vie.

Julie est ici un personnage délicieusement complexe et fouillé, dont on suit les diverses aventures avec respect et admiration. Une grande force de caractère se dégage de ce personnage, et du diptyque en général… La série est véritablement passionnante et met le doigt sur différents sujets de vie : la lutte contre la drogue, la gestion de la passion aveugle, la lutte d'une femme seule qui se bat pour récupérer son fils unique… Autant de sujets traités avec intelligence, et servis par un graphisme absolument somptueux… Une série à côté de laquelle il serait bien dommage de passer…

Ecrite par Clark, le 29 Décembre 2009 à 08:12 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb