Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

La fabrica (Flor de Luna - Tome 3)

 
  Boisserie, Stalner & Lambert
Edition : Glénat, Collection : Grafica 2009, 48 pages ISBN : 978-2-7234-6871-8 13
 

Luc Chatel en sait maintenant beaucoup trop, maintenant reclus dans un chalet suisse. Kathryn Porter a envoyé Xavier, son amant, pour l'éliminer, mais ce dernier est également l'amant de Chatel et n'a nullement l'intention de l'éliminer, bien au contraire... La visite est même l'occasion de poursuivre l'histoire des Castellano et des Portero, à Cuba, en 1841. Cela fait maintenant six années que Portero laisse se développer la Finca Don Diego, qui sest maintenant bien développée. Castellano songe à l'avenir, et aimerait commencer à former Malco et Tito, qu'il considère comme ses propres fils.

Pourtant, depuis tout ce temps d'accalmies, Lucia lui a donné un autre fils, véritable celui-là... Tout ce petit monde vit donc heureux, avec des affaires prospères grâce au cigare Flor de Luna, la marque de fabrique des Castellano. Pourtant, tout est sur le point de changer du tout au tout. Dans l'ombre, Portero a amené sa fabrique de coton à la faillite, et il lorgne désormais sur l'industrie du tabac. Et Portero voudrait également sa marque de fabrique, et tout de suite : c'est tout naturellement vers la Finca qu'il se tourne : de vieilles histoires l'opposent avec les tenanciers, à commencer par son ex-femme Lucia, avec laquelle il est toujours marié, et avec Castellano : les deux hommes ont un passé peu glorieux en Espagne, et les certaines révélations pourraient être douloureuses, pour l'un comme pour l'autre.

Rapidement, cela dégénère entre les deux clans : Malco est tué par Corina, la fille de Lucia, restée avec son père et devenue une véritable peste. Corina na pas supporté d'apprendre qu'elle était la demi-soeur d'un noir, et n'a pu retenir les coups fatals. De son côté, Portero est devenu un homme important, et finit par faire arrêter Castellano. Ce dernier a un choix : sa liberté lui sera rendue, à la condition qu'il cède le Finca à Portero. La mèche est allumée, et le dénouement est proche.

Flor de Luna est avant tout une histoire de famille. Ou plutôt de deux familles espagnoles à Cuba, qui n'ont pas d'autre alternative que la haine pour s'expliquer. Toujours est-il que l'histoire continue de se passer à la fois dans le présent et dans ce passé cubain. Les familles continuent ainsi à se battre à travers les générations, et ce troisième tome permettra enfin, après trois années d'attente, de recoller tous les morceaux. L'association Stalner Boisserie fait une nouvelle fois tout à fait mouche avec ce triptyque pour le moins haletant.

Le dessin et les couleurs sont une nouvelle fois irréprochables dans ce tome : c'est beau, détaillé, finement coloré : de nouveau un régal pour les yeux. Côté scénaristique, Flor de Luna est donc une saga familiale parfaitement réussie, qui n'a pas à rougir devant les séries du spécialiste du genre : Franck Giroud (Le Décalogue et Secrets en tête pour ce qui est des histoires de famille). On y retrouve des personnages extrêmement fouillés, quelle que soit l'époque dans laquelle on se trouve. Aucune difficulté non plus à distinguer les différents personnages. Tout cela sent la maîtrise : une excellente série, intelligente à souhait, aux rebondissements certains, que je ne peux que vous inciter à lire.

Ecrite par Clark, le 20 Août 2009 à 11:08 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb