Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

La divine comédie (Zombies - Tome 1)

 
  Peru, Cholet & Champelovier
Edition : Soleil, Collection : Anticipation 2010, 56 pages ISBN : 978-2-302-01115-1 13,50
 

" J'ai commis des atrocités pour me retrouver ici… je lai ai regrettées… et pourtant, je dois accomplir les mêmes horreurs pour quitter cette taule ". C'est ce que se dit Ernie Welch, condamné à la peine de mort et qui vit depuis deux semaines dans sa cellule, entouré de zombies. Pas moyen de s'en sortir, jusqu'à ce que le chef Red, du moins la moitié supérieure, rampe vers lui. Il faut juste chopper les clefs sans se faire bouffer. Ernie va réussir à sortir de la prison, c'est sa seule chance de survie. Mais pour combien de temps ?

Sam a paniqué quand la situation s'est transformée en enfer sur Terre. Du coup, il est monté dans le premier bus qui passait pour s'en aller le plus loin possible. Mais il a laissé sa fille et son ex sur place. Aujourd'hui, il regrette. Tellement qu'il joue seul à la roulette russe dés qu'il a deux minutes à lui. Et c'est souvent que ces deux minutes lui sont accordées. Jusqu'au moment où il va recevoir un coup de téléphone de Stacy, sa fille. La communication est brève, mais il réussit à apprendre qu'elle a été emmenée par l'armée à Seattle. Puis plus rien. Sam va alors devenir une autre personne. Une personne capable de survivre dans ce monde où l'espèce dominante n'est plus l'homme, capable de se fondre dans l'environnement pour ne pas attirer l'attention des morts-vivants, capable d'avoir une chance de retrouver Stacy.

En voilà une surprise qu'elle est bonne ! C'est vrai qu'il n'est pas simple de sortir une bande dessinée sur les zombies actuellement. Tout simplement parce qu'il va falloir être capable de souffrir une comparaison en bonne et due forme avec Walking Dead. C'est inévitable. Surtout quand on veut que sa série soit dramatique (donc exit Les zombies qui ont mangé le monde) et qu'elle parle des relations humaines dans un monde apocalyptique où les zombies sont les plus nombreux. Du coup, c'est sûr, il faut avoir du courage pour s'y atteler. Et il vaut mieux être aussi pourvu d'une bonne dose de talent.

Heureusement pour nous Zombies a de grandes qualités. Déjà scénaristiquement. Olivier Peru nous fait plonger lentement dans son monde. On découvre les personnages petit à petit, et encore je pense qu'on n'a rien vu pour le moment. L'effet des premières pages avec Ernie Welch le prisonnier est tout simplement excellent. La fin est aussi génialement atroce. Et le milieu est pesant, même si parfois avec quelques touches d'humour, surtout amenées par le personnage de Josh. Bref, on sent qu'il veut que sa série soit plus que simplement bonne. Il met le paquet pour qu'elle devienne elle aussi une référence du genre en France.

Le dessin n'est pas en reste. Sophian Cholet a lui aussi mis les petits plats dans les grands pour nous pondre 46 planches d'une grande lisibilité tout en étant bourrées de détails et d'un style de dessin parfaitement maîtrisé même si relativement classique. La mise en page est elle aussi très dynamique et on sent qu'il maîtrise bien l'espace de ses personnages ainsi que les cadrages. Enfin, les couleurs de Simon Champelovier ajoutent la touche finale nécessaire pour le tout soit un résultat final très très bon.

Bref, La divine comédie est une réelle bonne surprise qui s'approprie parfaitement les modèles du genre pour se les faire siens et proposer une oeuvre ambitieuse qui tiendra, je l'espère, toutes ses promesses dans le prochain tome.

Ecrite par WongLi, le 21 Juillet 2010 à 07:07 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb