Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

La disparition (Seuls - Tomes 1)

 
  Vehlmann & Gazzoti
Edition : Dupuis 2006, 54 pages ISBN : 2-8001-3692-8 8,50
 

Une ville comme beaucoup d'autres. Les enfants rentrent de l'école. Les parents quittent leur travail. Les uns font leurs devoirs pendant que les autres jouent à leur console de jeux. Yvan a neuf ans et souffre de l'absence de ses parents. Leïla, un peu garçon manqué et bricoleuse à ses heures perdues, a douze ans. Camille, première de la classe studieuse et coincée, a huit ans. Terry, capricieux et légèrement turbulent, a cinq ans. Enfin, Dodji et sa solitude, ont dix ans. Rien ne les prédestine à se rencontrer et ils vont chacun se coucher.

Seulement, lorsqu'ils se réveillent le lendemain, il n'y a plus personne. Les adultes semblent s'être volatilisés. Et pas seulement les adultes ! Mais les enfants aussi sont partis. Et rien ne donne d'indice sur ce qui a pu se passer. Absolument rien. Alors, chacun de leur côté, ils partent dans les rues de la ville pour essayer de trouver une explication, ou, du moins, une autre présence sur qui se reposer.

C'est ainsi qu'ils vont se retrouver, tous les cinq, à essayer de survivre dans cette ville, devenue subitement beaucoup plus inquiétante que la veille.

On ouvre la première page de cette BD avec le sentiment de sobriété que donne la couverture. Puis, on referme l'ouvrage après une aventure qui prend aux tripes. L'ambiance est lourde, et heureusement allégée par des pointes d'humour et un dessin pas trop pesant. Mais imaginer ces enfants, laissés à eux-mêmes, sans réponse et sans repères, c'est dur.

Contrairement à ce qu'elle pourrait laisser penser, je ne crois pas que cette BD soit destinée plus à un public jeune. Non, elle est vraiment tout public, et c'est rare. Chacun y trouvera quelque chose d'agréable.

Par contre, n'essayez pas de savoir ce qu'il a bien pu se passer, vous ne le saurez pas. Enfin, pas dans ce tome en tous cas.

Un gros coup de cur.

Ecrite par WongLi, le 16 Janvier 2006 à 15:01 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb