Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

La directive Exeter (Les foudres de l'abîme - Tome 1)

 
  Tessier, Philippe
Edition : Black Book 2009, 282 pages ISBN : 978-2-915847-40-6 9
 

La situation s'est apaisée sous les océans, de petites stations peuvent espérer prospérer ou, à tout le moins, vivre en sécurité. Fuego Liberdad est une paisible communauté située au large de l'Amérique du Sud. Ses habitants sont fiers de leur indépendance et vivent tant bien que mal entre les craquements de panneaux dus à la pression, les fuites et les périodes d'économie d'oxygène. Aujourd'hui la situation est différente, une flotte pirate s'approche des installations minières. La petite armée ne pourra espérer les retenir très longtemps...

Le navire amiral hégémonien et sa flotte croisant dans les environs est dépêché sur place. Les Hégémoniens détruisent les navires pirates sans peine puis ils placent Fuego Liberdad sous leur protection sur la base juridique d'un traité international d'intervention et d'aide mutuelle entre nations sous-marines.

Cette mise sous tutelle intrigue. Les Hégémoniens ne sont pas réputés pour leur altruisme et leur générosité envers les autres nations. Qu'est-ce que Fuego Liberdad a découvert qui intéresse tant la plus puissante nation sous-marine?

A l'origine, Polaris est un jeu de rôles dont Tessier est l'auteur. Dans ce jeu de science-fiction aquatique, un cataclysme a dévasté la surface de la terre, la rendant inhabitable à l'Humanité. Celle-ci ne doit sa survie qu'à l'intervention des Généticiens et à leurs technologies qui ont permis aux hommes de vivre sous la surface des mers. Cet empire a duré mille ans, ensuite, l'Humanité s'est révoltée contre ses sauveurs. Regroupée dans l'Alliance Azure, elle a mis un terme à ce qui est, aujourd'hui, appelé l'Empire du Mal. Les Généticiens disparurent, la majorité de leurs technologies avec eux. Ils laissèrent, tout de même, quelques cadeaux d'adieux à l'Humanité, sous forme de caches de matériel et d'armes, en prévision de leur retour.

Hélas, l'Alliance Azure ne dura que deux siècles et demi. L'apparition du virus de stérilité et des mutations mirent fin aux espoirs insufflés par l'Alliance. L'Humanité, déjà sur le déclin, s'approche de son extinction pure et simple. Le contrôle des natalités et des individus fertiles est devenu la priorité majeure de nombreuses nations. Ceci ainsi que de nouvelles tensions entre les pays ont mis fin à l'Alliance Azure. Les hommes se dirigent vers une nouvelle période de troubles. L'Equinoxe, sorte d'ONU, et ses prêtres maîtrisant l'effet Polaris perdent leur influence, les dirigeants hégémoniens ont des envies de conquête...

Ce premier roman dans l'univers de Polaris est tout simplement passionnant. Le récit de Tessier est immersif (quoi de mieux pour un récit sous-marin) et prenant. L'auteur raconte avec brio son histoire dont on ne veut pas voir la fin arriver. Le suspense est bien maîtrisé et de nombreuses surprises parsèment le scénario. Cette aventure de science-fiction n'oublie pas d'autres thèmes récurrents à cet univers. Les relations diplomatiques et politiques sont bien retranscrites, leurs implications sont complexes et vraisemblables.

Les personnages sont décrits en accord avec l'univers du jeu. Ils sont attachants et la plume de Tessier projette avec précision leurs émotions dans l'esprit du lecteur. De plus, il ne faut pas être familiarisé avec le JdR Polaris pour les suivre, ce qui est un avantage indéniable et permettrait d'attirer des lecteurs vers le jeu de rôles.

Finalement, ce roman n'a, pour moi, que deux défauts. Premièrement, les poursuites et les assauts sous-marines ne sont pas assez angoissants, ensuite, l'impression de claustrophobie que devrait donner la vie dans une station sous-marine n'est pas assez présente.

Autrement, ce roman est fantastique, tout simplement.

Ecrite par Baern, le 30 Novembre 2010 à 18:11 dans la rubrique Roman Sf .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb