Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

La colère des enfants déchus

 
  Fradier, Catherine
Edition : Pocket, Collection : Policier 2010, 314 pages ISBN : 978-2-26618490-8 6,50
 

Kara et Quint sont journalistes. Ils ont enquêté pendant trois ans sur les réseaux de pédocriminalité. Et ils ont mis leur nez là où il ne fallait pas. Trop de personnages importants étaient impliqués. Quint en a payé le prix : pour des cassettes montrant des sévices sur enfants, il a été condamné à purger une peine de prison ; et il ne l'a toujours pas digéré. Alors quand un mystérieux expéditeur lui envoie deux faits divers relatant les accidents survenus à des hommes qui avaient abusés d'enfants sans être condamnés, il y voit un signe et s'interroge. Il voudrait tellement reprendre le combat et réparer l'injustice dont il a été victime. Kara, quant à elle, ne souhaite pas replonger dans cet univers dont elle était ressortie blessée et salie. Sa relation avec Quint, alors son meilleur ami, en avait tellement souffert... Mais quel choix leur reste-t-il quand un homme vêtu d'une cape noire se met à assassiner sauvagement les gens dont ils avaient parlé dans leur livre. Certes, ils n'avaient donné aucun nom, mais ceux qui fréquentent le milieu savent. Ils repartent donc en chasse, mais se retrouvent vite confronter à des évènements qu'ils n'avaient pas prévu.

Sixième roman d'un auteur au parcours professionnel diversifié, La Colère des enfants déchus reflète toute la connaissance que Catherine Fradier a du monde policier, juridique et carcéral. Grâce à  des personnages attachants mais sans fioritures, elle aborde sans mièvrerie ni volonté culpabilisatrice le sujet encore tabou de la maltraitance des enfants, qui au jour de la globalisation et d'Internet, sont des cibles faciles. Les films qui circulent, les réunions macabres où des enfants sont contraints de faire des choses innommables que Catherine Fradier nous force à regarder en face, tant d'atrocités dont elle nous fait prendre conscience. Avec un scénario passionnant, de très bonnes scènes d'action, une langue simple, mais dynamique et des dialogues qui complètent efficacement le récit, ce livre est une grande réussite à tous points de vue. On en sort plus concernés, et malgré tout assez mal parce qu'on ne s'était pas rendus compte avant de ce que des enfants pouvaient endurer.

Ecrite par Pantalaimon, le 05 Mai 2010 à 17:05 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb