Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

La cité des saints et des fous

 
  VanderMeer, Jeff
Edition : Calmann-Lévy, Collection : Interstices 2006, 600 pages ISBN : 2702137091 25
 

Ceci n'est pas un roman : c'est l'histoire de la célèbre cité d'Ambregris, depuis sa création (l'Ambregris des premiers temps). C'est également celle de ses personnages emblématiques (Voss Bender, Martin Lac...), de ses bâtiments historiques (la Poste, notamment, ou les bureaux de Hoegbotton & Fils), de sa manifestation la plus connue et controversée, le Festival du calmar d'eau douce. Les historiens et calmarologistes ne s'accordent d'ailleurs pas sur son origine, ni sur les moeurs du calmar royal.
Heureusement, l'ouvrage comporte un glossaire sur la cité, sa vie et ses oeuvres. Et si vous devez douter de l'existence d'Ambregris, vous ne serez pas le premier, mais vérifiez bien où vous êtes si vous émettez une telle certitude...

Ce livre est clairement un OLNI, qui vise à établir la réalité de la ville imaginaire d'Ambregris, par la confusion d'identité de l'auteur des différentes parties, avec cette vertigineuse mise en abyme de L'étrange cas de X, texte central de l'ouvrage, qui évoque, sur le plan littéraire, l'oeuvre de M.C. Escher.
L'écriture est recherchée, aussi variée dans les différents styles que le sont les différentes polices utilisées. L'ensemble réussit le tour de force d'être à la fois homogène et diversifié. Il s'y trouve des personnages inoubliables (les champigniens, les Captanes, X...). Tout y est original et fascinant.

Pour toutes ces raisons, cet ouvrage ne plaira sans doute pas à tout le monde : ceux qui veulent lire une histoire sans s'interroger risquent de le rejeter violemment. En revanche, ceux qui s'intéressent, quand ils lisent, à l'écriture elle-même, et au processus créatif, seront comblés. Un dernier mot enfin, en forme de coup de chapeau (de champignon, bien sûr !) à l'illustrateur et au traducteur, qui ont tous deux accompli un superbe travail, qui sert l'oeuvre magnifiquement.

Ecrite par Mureliane, le 22 Septembre 2006 à 09:09 dans la rubrique Roman Sf .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb