Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

La chanson de Roland

 
  Cadot-Colin, Anne-Marie
Edition : Le Livre de Poche Jeunesse, Collection : Historique 2007, 124 pages ISBN : 978-2-01-321261-8 4,90
 

Oyez, oyez ! notre bon roi Charlemagne, ce bon et grand empereur si sage a vaincu l'Espagne après sept années de guerre. Seule la ville de Saragosse résiste encore, elle qui est le siège de l'infame roi Marsile, qui sert Mahomet, Tervagant et Appolin. Heureusement, l'empereur des Francs a avec lui ses barons, les douze pairs, et surtout le comte Roland son neveu. Et voilà que Marsile veut ruser tel un félon. A l'émissaire de Charlemagne, Ganelon le parâtre de Roland, Marsile fait un marché, et le franc devient félon. À Roncevaux se dressera un piège pour occire l'arrière-garde du roi franc et surtout son capitaine, Roland aidé par son ami le fier Olivier. Que Dieu leur vienne en aide !

Quelle bonne idée du Livre de Poche Jeunesse d'éditer ce grand classique de la chanson de geste probablement écrit par le clerc Turold. Ici, avec l'il expert d'Anne-Marie Cadot-Colin professeur de littérature moyenâgeuse à Bordeaux, le texte est mis annoté de dizaines d'explications destinées aux lecteurs du collège. Certaines sont d'ordre lexicales, d'autres plus historiques pour remettre dans le contexte de l'époque (le récit a été mis en écrit au onzième siècle soit au moment des premières croisades, et non au huitième siècle soit à l'époque de Charles le grand). De ce fait la nature épique de la chanson de geste apparaît comme pleine d'exagérations et d'exploits uchroniques. En outre après le texte viennent plusieurs paragraphes qui reprennent certaines des notes en des commentaires précis et très facilement compréhensibles.

Bref, pour moi qui aime particulièrement le côté épique que l'on connait via les romans de fantasy comme le Seigneur des Anneaux ou les vieux récits comme Beowulf, ce livre est une vraie mine d'or que je recommande à tout amateur du genre qui souhaiterait mieux connaitre son propre passé. Avis aux amateurs...

Ecrite par Garion, le 04 Décembre 2007 à 13:12 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb