Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

La Chambre des Morts

 
  Thilliez, Franck
Edition : Pocket, Collection : Thriller 2006, 340 pages ISBN : 2-266-16295-0 6,20
 

L'histoire se situe dans le nord de la France, dans la banlieue lilloise. Deux amis ingénieurs se sont retrouvés au chômage. Ils décident de se venger en tagant les murs de leurs anciens lieux de travail. Mais voilà qu'en repartant ils écrasent en voiture un inconnu qui est tué sur le coup. Ils sont affolés mais ils tombent sur un sac rempli de billets d'un montant de 2 millions d'euros. Sylvain veut appeller les flics et les pompiers mais Vigo décide de garder l'argent et de balancer le corps dans un petit étang.

Mais ce qu'ils ne savaient pas, c'est que l'inconnu était un éminent chirurgien qui amenait une rançon pour sauver sa fille, qui a été kidnappée par une Bête monstrueuse. A cause d'eux, la fillette fut exécutée.

Une jeune flic Lucie, jeune mère de deux jumelles qui l'empêche de dormir, va se mettre à la poursuite de cette Bête qui joue les taxidermistes sur les êtres humains. Mais Lucie a elle aussi un côté sombre.

Alors que dire de ce thriller ??
C'est pas mal écrit, l'histoire est très prenante même si on sent un petit goût de déjà vu notamment dans la folie de La Bête, qui font penser à certains thrillers anglo-saxons. Par contre, l'auteur, contrairement à certains, a souhaité garder son récit en France. L'auteur ne nous épargne pas tout un tas d'horreurs qui peuvent heurter, car touchant des jeunes enfants et une femme enceinte. Ce qui aussi change de la plupart des thrillers de ce genre, c'est que les mauvais rôles sont détenus par des femmes.

Pour ce qui concerne Lucie, la jeune flic, on ne peut pas s'y attacher, elle n'est pas fiable. Elle adore les tueurs en série, elle se complet dans des livres qui parlent de dissections, de tortures, qui adore regarder les Ecorchés de Fragonard. Elle pratique de plus la magie noire. On en vient à se demander si elle n'est pas aussi timbrée que La Bête. De plus, la fin qui se devait explicative sur son secret est frustrante voire même absurde.

En fin de compte, c'est un livre très prenant mais dont la psychologie des personnages laisse à désirer.

Ecrite par Scorpionne, le 06 Septembre 2006 à 09:09 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb