Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

La bataille des rois (Le Trône de Fer - Tome 3)

 
  Martin, George R.R.
Edition : J'ai Lu, Collection : Fantasy 2001, 409 pages ISBN : 2-290-31610-5 Catégorie M
 

La Main du Roi, Eddard Stark est mort et sa tête est plantée sur une pique devant le château de la capitale. Le roi lui-même n'est plus. Et alors que le fils du roi Robert, Joffrey, est monté sur le trône de fer, nombre sont ceux qui remettent en cause la légitimité de ce roi qui, dit-on, ne serait pas le fils de son père, mais un bâtard incestueux. Robb Stark, fils d'Eddard, s'est vu proclamé roi du Nord par les bannerets de son père. Stannis et Renly, frères de feu le roi, ce sont tous deux affublés du titre de roi des Sept Couronnes.

Mais la bataille pour le titre de roi ne pourra se faire que dans le sang. Et tandis que Renly parade en direction de la capitale, Stannis s'allie à un nouveau dieu cruel et à une prêtresse afin de gagner en puissance et ainsi réclamer son dû. Mais Robb ne reste pas inactif et joue son rôle de jeune diplomate à merveille, tiraillé entre le désir de mettre un terme à la guerre en acculant et en détruisant les Lannister, et la nécessité de renforcer ses troupes et de temporiser ses plus farouches seigneurs.

Mais dans la capitale, Tyrion Lannister, mandaté par son père pour le remplacer en tant que Main du Roi, tisse sa toile et joue de politique et de menace contre ses alliés et ses ennemis, et place les pions à sa guise afin de pouvoir jouer bientôt l'ultime partie qui verra la victoire dans un camp ou dans l'autre.

Après la sauvagerie du Donjon Rouge, on retrouve ici une ambiance plus calme et plus politique. Mais la détresse et l'urgence de certains protagonistes ajoute une note de terreur dans le récit. Le style est toujours impeccable, et la rudesse de la vie moyenâgeuse toujours bien décrite.

Vu le nombre de personnages dont on suit l'évolution, il va s'en dire que l'intrigue n'avance pas à grands pas. Cependant, c'est pour mieux amener le lecteur à subire le stress de la situation, ce qui est très bien rendu.

A ne pas manquer.

Ecrite par WongLi, le 02 Juin 2002 à 22:06 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb