Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

L'univers à l'envers

 
  Farmer, Philip José
Edition : Le Livre de Poche, Collection : Science Fiction 2005, 221 pages ISBN : 2-253-11280-1 6
 

Mourir ! Tout être vivant est appelé tôt ou tard à mourir... C'est triste mais c'est comme cela et personne n'y peut rien. Mais aussi personne ne sait réellement ce qui se passe au moment de la mort. Depuis la nuit des temps l'homme se pose l'éternelle question de l'après mort. Les religions tentent d'y apporter une réponse. Pour la chrétienté il y a un paradis pour les bons et un enfer pour les méchants. A son décès brutal, Jack Cull était remonté contre tout le monde : son patron, sa femme, l'amant de celle-ci, les embouteillages, les autres automobilistes ...A cause de son état colérique il s'est retrouvé en enfer, dans un univers à l'envers ! 

Jack Cull devient résident d'un enfer évolutif où les démons ont été réduits à l'état d'esclaves par les humains de plus en plus nombreux et où les séismes sont monnaie courante à chaque "gros arrivage" de nouvelles âmes. Dans cet enfer, le rang social est d'une grande importance. Cull travaille à « l'inter », sorte de service d'espionnage de l'enfer. Tout ce qui se passe aux quatre coins de cet univers à l'envers y est répertorié mais ce sont surtout les faits et gestes de X qui sont surveillés. X est un personnage énigmatique qui ressuscite les morts (car même en enfer on peut encore mourir mais avec la quasi certitude de revenir presque aussitôt), qui a sûrement le don d'ubiquité et qui, si on le questionne, fait toujours le même laïus sur un homme bon qui, à sa mort, se retrouve confronté à un choix cornélien pour mériter son paradis. X est perçu comme une sorte de Messie, travaillant pour "l'autorité".

Quand Cull rencontre Fyodor, un illuminé qui voit en X le Messie, le sauveur, ils vont partir ensemble à la recherche de la vérité sur leur condition.

Le thème de l'eschatologie est merveilleusement abordé dans ce roman dit de science-fiction, avec seulement quelques allusions religieuses. Comme tout être pensant et doué de raison Cull se pose des questions sur sa condition et les réponses qui vont lui être données sont à l'opposé de ce que l'on peut imaginer, ce qui est somme toute normal car nous sommes dans un univers à l'envers. P.J. Farmer nous fait une description de l'enfer et de ses habitants plus vraie que nature, à tel point qu'une fois le livre terminé on a presque envie d'y croire, croire qu'il existe un univers à l'envers ou... chut ! Pour le savoir il faut lire ce roman étrange, inoubliable de par les réflexions qu'il amène, un roman que l'on est heureux d'avoir lu. 

Ecrite par Arsenik_, le 15 Août 2005 à 16:08 dans la rubrique Roman Sf .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb