Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

L'homme au torque d'or (Shaman Bond - Tome 1)

 
  Green, Simon R.
Edition : L'Atalante 2008, 416 pages ISBN : 978-2-84172-411-6 21
 

Edwin Drood n'a jamais su obéir et résiste à toute tentative d'enrégimentation, c'est pourquoi il a quitté le manoir familial dès que possible. Cela ne l'empêche pourtant pas d'être un agent de terrain pour sa Famille depuis dix ans, et un excellent agent, même, un bon petit soldat dans la guerre millénaire que mène la Famille Drood aux forces des ténèbres qui menacent l'humanité sans défense. Eddie fait ce qu'il fait, le mieux possible, parce qu'il croit dur comme fer à ce qu'on lui a appris : que la Famille existe pour protéger l'humanité.

Depuis dix ans, toutefois, il n'est pas retourné au manoir, et il est à la fois contrarié et inquiet quand il y est convoqué. Et en effet la matriarche, sa grand-mère Martha, l'y charge d'une mission très importante. Si importante que toutes les forces de l'enfer semblent s'être liguées pour l'empêcher de l'accomplir. Et la récompense qu'il a de sa victoire, c'est d'apprendre qu'il est considéré comme un renégat, lisez : comme un gibier, pour tous les membres de sa Famille.

Ce roman mêle de façon jubilatoire les poncifs les plus éculés de la SF (l'alien d'outre-espace), de la fantasy, avec par exemple un joli "clin d'oeil à rebours" à J.R.R. Tolkien (la flèche elfique "qui reste dans la blessure" à la manière d'un poignard de Morgul !) et du fantastique (le fantôme familial), bien sûr en les retournant, les adaptant, etc. Cela n'en fait pas une oeuvre facile à classer, mais c'est un pur bonheur à lire. L'histoire est échevelée, dans la plus grande tradition du roman d'aventures, ou du roman d'espionnage, auquel elle emprunte maints détails aussi drôles que facilement reconnaissables ("Mon nom est Bond.").

Bien sûr, les personnages ne sont pas des plus fouillés, et tournent parfois à la caricature, mais la visée de ce roman est clairement de distraire et d'amuser le lecteur, et ce but est atteint. Il serait dommage de bouder son plaisir !

Ecrite par Mureliane, le 21 Avril 2008 à 09:04 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb