Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

L'éveil des eaux dormantes (Les aventuriers de la mer - Tome 6)

 
  Hobb, Robin
Edition : France Loisirs 2007, 512 pages ISBN : 978-2-7441-9848-9 8,95
 

Les serpents de mer semblent enfin se rappeler de vagues souvenirs. Seulement, cela ne leur suffit pas. Il leur en faut plus. Et l'argenté, qui les ignore quand ils l'appellent, a l'odeur de Celle-qui-se-souvient. Donc, s'il ne veut pas leur parler pour leur redonner souvenirs et espoir, ils vont devoir reprendre ce qui leur appartient par la force. Et là, de grandes révélations vont être apportées au nud de Maulkin.

Le Parangon est fin prêt à prendre le large. A son bord, Brashen Trell, Althéa Vestrit et Ambre auront beaucoup à faire avec leur équipage composé par des hommes dont marin n'est pas vraiment le métier. Seulement, avec le peu de ressources dont dispose le capitaine, difficile de recruter mieux. Surtout que la réputation de Parangon n'est plus à faire et qu'un marin censé n'irait pas se mettre sur ses planches sans une très mauvaise raison.

Hiémain, quant à lui, poursuit son chemin aux côtés de Kennit et d'Etta. Cette dernière lui est reconnaissante de lui apprendre à lire et va, en retour, lui confier des secrets pour laquelle cette ancienne prostituée est plutôt douée. Et Hiémain, lui qui voulait devenir prêtre, va voir son destin changer de cap et sa vision du monde et de Kennit changer.

Qu'il se passe de nombreuses choses dans ce tome ! Les choses sont toutes basculées et c'est avec un immense plaisir qu'on sombre dans la prose de Robin Hobb. Elle sait toujours manier aussi habilement le verbe et elle nous emmène dans son imaginaire fascinant. Le tome précédent était un tome de transition. Celui-ci est celui du grand changement. Des changements vraiment radicaux. Pour les personnages qui vont mûrir. Pour le monde qui va changer. Pour les Vivenefs qui vont se transformer. Pour les serpents qui vont enfin se souvenir.

Ces serpents que l'on voit depuis le début, sans trop savoir pourquoi, par moment. Les explications sont maintenant là. D'autres questions aussi, forcément. Mais cela est amené tellement habilement qu'on pourrait s'en passer de ces réponses. Même si on les souhaite, la part de mystère rend le monde encore plus magique et c'est même à se demander ce que l'on préfèrerait : savoir ou pas.

En tous cas, moi qui avait des doutes sur cette série pendant quelques tomes quand même n'en ai plus aucun.

Ecrite par WongLi, le 28 Mai 2007 à 11:05 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb