Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

L'ère du dragon (Le cycle de Kraven - Tome 2)

 
  Mauméjean, Xavier
Edition : Points, Collection : Fantasy 2008, 453 pages ISBN : 978-2-7578-0774-3 7,50
 

Attention : si vous n'avez pas lu le tome 1, ne lisez pas le 2 et ne lisez pas cette chronique !

Dès le début, nous replongeons dans une nouvelle simulation. Nous sommes à Pékin en 1900. La révolte des boxers fait rage et les légations essayent de résister. La ligue des héros est appellée à la rescousse tandis que derrière tout ça se cache l'Internationale Féerique qui compte bien en finir avec une bonne partie de l'humanité... Ensuite... Bah, ça se complique, et nous retrouverons tous nos héros préferés dans diverses aventures mais aussi dans la réalité. Mais y'a t-il une réalité à Nulle Part ?

Ce deuxième opus est extrêmement riche. Beaucoup d'aventures, beaucoup de changements, de secrets dévoilés... Il en devient beaucoup plus dense que le premier tome et il faut être attentif dans sa lecture sous peine de passer à côté d'informations, de clins d'oeil à diverses sources historiques / artistiques etc., et de moments croustillants. (Un nouveau héros fait une brève apparition... truculent !) En effet, Xavier Mauméjean a une culture impressionnante, un talent certain d'écrivain et beaucoup d'idées. Je pense d'ailleurs ne pas avoir tout saisi au bon moment, même si je remarquais à la pelle diverses allusions. Donc, premier conseil, accrochez vos ceintures, concentrez-vous et attaquez cette suite !

Après, je trouve que le livre se décompose en trois parties. Pas à cause du récit mais dans le style utilisé. La première partie qui se déroule à Pékin est particulièrement noire, dure, le reflet de l'histoire mais aussi une tension palpable dans la réalité du roman. (compliqué je vous l'accorde, mais moins que le livre !) Après, nous retrouvons peu à peu la "légèreté" qui caractérisait le premier volume. Et pour finir, la fin... Je n'en dirais pas un mot ou peut-être seulement ceci : à chacun de fabriquer sa propre réalité, à chacun de comprendre ce qu'il souhaite. En effet, comme je l'ai déjà précisé, beaucoup de choses sont dites, mais la force du Cycle de Kraven est de mélanger simulation, rêve et réalité ce qui fait qu'on s'y perd nous-même. Et je pense sincèrement qu'on peut y voir ce que l'on a envie. Cela rebutera certainement les esprits trop cartésiens qui chercheront une explication "valable" et qui n'en trouveront pas ; ou, au contraire, cela les stimulera à développer de multiples hypothèses.

Quoiqu'il en soit, L'Ere du Dragon est un deuxième tome qui tient ses promesses et ce, même s'il n'y a plus l'effet de surprise du premier... Sa force ? On ne sait plus si on est plus intéressé par les simulations des aventures de la ligue que par l'avenir de l'humanité au sein du dôme... Bref, on va Nulle Part, et ça nous réjouit autant que Peter Pan...

Ecrite par Nereide, le 26 Juin 2008 à 05:06 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb