Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

L'envie (Pandora Box - Tome 6)

 
  Alcante & Henriet
Edition : Dupuis, Collection : Empreinte(s) 2005, 54 pages ISBN : 2800137460 12,95
 

Tibor est employé dans une fabrique de composants électronique. Employé modèle, il a l'oreille de ses supérieurs, mais aussi celles de ces compagnons. Aussi, lorsque Liam vient le voir pour lui dire qu'une grève couve, Tibor essaye de le raisonner, en lui expliquant pourquoi lui ne participera pas, en sachant bien que s'il ne suit pas, personne ne le fera. Seulement, suite à un accident électrique, Tibor et sa compagne vont découvrir de bien sombres choses sur leur existence.

Il s'avère qu'ils sont des androïdes. Et ils ne sont pas les seuls. Beaucoup d'êtres comme eux sont déjà implantés dans le système. Mais dans quel but ? Et pourquoi ne pas simplement le faire savoir ? Pourquoi cacher leur existence à la population ? Cela, seuls les plus hauts placés pourraient y répondre, et accéder à leur banques de données n'est pas chose la plus simple à faire.

Avec un scénario très fort et une fin sans vraiment de lendemain, ce sixième opus de la série montre encore une fois tout le talent de narration d'Alcante. Le dessin est aussi très appréciable et on se prend très vite dans l'histoire. Bien sûr, dans les premières pages, où l'on nous présente beaucoup de personnages sans véritable liens entre eux, on se demande bien où l'on va, mais tout s'éclaire très rapidement.

Décidément, cette série sera pour moi dans le top des séries à lire.

Ecrite par WongLi, le 17 Octobre 2005 à 16:10 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb