Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

L'énigme du paravent des enfers

 
  Parker, I.J.
Edition : Belfond, Collection : Romans noirs 2010, 507 pages ISBN : 978-2-7144-4221-5 19,50
 

Sa mission dans la lointaine province d'Echigo enfin accomplie, Sugawara Akitada n'a qu'une envie : retrouver les siens et sa maison. Mais il doit se hâter, car sa mère se meurt et notre héros espère une réconciliation avant que la mort n'emporte sa génitrice. Or bien plus que le deuil l'attend dans sa demeure : Akitada doit installer son épouse et son fils mais aussi endosser le rôle de maître des lieux avec toutes les responsabilités que comprend cette tâche. De nombreux mystères inquiètent notre ami et ceci n'est pas chose facile quand l'honneur est en jeu.

Retrouver les aventures de Sugawara Akitada est un véritable plaisir. Je trouve que l'auteur, I.J. Parker  nous a particulièrement gâtés dans ce tome cinq. Il est vrai que notre héros a toujours le soucis de défendre l'honneur de ses proches (vu dans L'énigme de la flèche noire) ou les intérêts de son empereur (L'énigme du second prince). Mais ici, Akitada doit résoudre une affaire de meurtre afin de sortir un innocent de prison, retrouver des objets impériaux mystérieusement disparus, sans oublier d'assoir son autorité en tant que nouveau chef de famille. Le lecteur ne s'ennuie nullement entre les complots, les quiproquos, et les affaires de justice. Des enquêtes finement menées où l'on se prend à précéder notre héros dans ses raisonnements.

Akitada est aussi de retour dans sa famille et sa ville natale. Le personnage, en lui-même, s'enrichit. L'auteur nous fait découvrir la vie de ses deux soeurs et en connaître d'avantage sur ses parents et sur l'enfance qu'il a vécu. Un secret familial est dévoilé lors de la mort de la mère, laissant Akiko sa soeur aînée, mariée et enceinte, et Yoshiko sa soeur cadette, seule à être restée auprès d'une mère mourante mais ayant déjà vécu une triste histoire de coeur. Ce volume apporte donc beaucoup de nouveautés, sans oublier les mésaventures de Genba et Tora dans une ville qu'ils ne connaissent pas et qu'ils tentent d'apprivoiser.

Ce volume est enfin l'occasion pour l'auteur d'exploiter les coutumes et les traditions liées à la famille japonaise. Le lecteur y retrouve les codes appliqués au mariage ainsi que la lourde charge du chef de famille. On y apprend aussi le soucis, pour un noble, que son épouse soit bien installée dans la demeure familiale.

Comme pour les autres volumes, L'énigme du paravent des enfers est un coup de coeur, avec un bon point supplémentaire pour toutes les aventures qui attendent notre héros préféré : Sugawara Akitada.

Ecrite par Emily, le 29 Décembre 2010 à 08:12 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb